Un nouveau témoignage fait rouvrir le dossier de Jean-Charles Luperto

Jean-Charles Luperto
Jean-Charles Luperto - Belga

La cour d’appel de Liège a prononcé, mardi, un arrêt dans le dossier de Jean-Charles Luperto. Elle ordonne la réouverture des débats au 8 septembre prochain. C’est le parquet général qui a sollicité cette réouverture des débats en raison de l’existence d’un nouveau témoignage. Un élément nouveau qui porterait sur la manière dont l’enquête a été réalisée et qui pourrait être favorable à Jean-Charles Luperto.

Le député-bourgmestre de Sambreville Jean-Charles Luperto avait répondu, le 19 mai dernier, de quatre scènes commises en présence de quatre personnes différentes : un enfant de neuf ans, deux hommes et une dame. Il est suspecté de s’être masturbé devant ces personnes dans les toilettes d’une station-service réputée pour être un lieu de rendez-vous pour des rencontres furtives entre homosexuels.

Devant la cour d’appel de Liège, le parquet général avait soutenu qu’il existait un faisceau de présomptions précises et concordantes qui permettent de considérer que Jean-Charles Luperto s’est exhibé à plusieurs reprises dans les toilettes du parking de Spy. Le ministère public avait requis une peine allant de six à huit mois de prison avec sursis simple.

Le député-bourgmestre de Sambreville avait toujours contesté ces faits. Ses avocats, Me Uyttendael et Me Preumont, avaient plaidé l’acquittement.

Débats rouverts le 8 septembre

La cour devait prononcer son arrêt définitif ce mardi, mais le parquet général a introduit une demande de réouverture des débats, acceptée par la cour. Les débats seront rouverts le 8 septembre à 09h00.

Après la comparution de Jean-Charles Luperto devant la cour, un nouveau témoignage est intervenu. Il s’agirait du témoignage d’un proche du mineur concerné par le dossier qui mettrait en doute la manière dont l’enquête a été réalisée. Ces éléments seront instruits à la prochaine audience. Selon la défense, cet élément pourrait accréditer la thèse, déjà soulevée, selon laquelle l’enquête a été réalisée à charge.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous