Accueil Monde France

France: après les applaudissements, la colère des soignants

Au plus fort de la crise, les professionnels de santé ont été salués par les habitants et félicités par le gouvernement. Mais ces premiers de ligne ne se satisfont pas des primes promises.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 3 min

Les moyens, avant tout ! Les médailles, on s’en fout ! ». Souvent vêtus d’un tablier blanc, ils étaient près de vingt mille ce mardi devant le ministère de la Santé près des Invalides, à Paris, et des milliers d’autres dans de nombreuses villes de France. À la sono, le groupe Téléphone entonnait les tubes qui mettaient déjà l’ambiance dans les manifestations bien avant l’épidémie. Mais cette fois, les paroles prenaient une autre résonance ». « Je rêvais d’un autre monde ».

Il y a des mois déjà, les mêmes soignants manifestaient pour demander plus de moyens pour les hôpitaux publics. Ils disaient les urgences saturées, les fermetures de lits, le personnel mal payé, les déserts médicaux. Personne alors ou presque ne les écoutait. Leur cri était noyé dans les si multiples colères d’une France en ébullition. Certains s’en souviennent…

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs