Accueil Belgique Politique

Négociations fédérales: une tripartite par défaut? Les rouges proposent, les bleus et le CD&V disposent

Le duo Magnette-Rousseau propose une tripartite minoritaire. Qui ne semble pas satisfaire les partenaires potentiels, CDH excepté.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Nouvel épisode dans la saga de formation du gouvernement fédéral : après les tentatives autour du PS et de la N-VA, ou d’une coalition Vivaldi (rouge, bleu, vert, orange), voici l’option tripartite minoritaire.

1

La proposition Magnette-Rousseau, le PS évite la fracture

Philosophie de l’opération signée Magnette-Rousseau, qui clôturent ainsi leur mission exploratoire d’un mois : aucune coalition majoritaire n’est possible (« Des dizaines d’heures d’entretiens dans tous les sens l’ont montré », insistent-ils), alors il reste cette formule, un peu bricolage belgo-belge, sans éclat, mais ingénieuse, et cela vaut mieux que de « pactiser avec la N-VA » ou/et retourner aux urnes. Revisitant à fond ‘68, Paul Magnette ose un : « L’imagination au pouvoir » qui nous change des barricades.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

21 Commentaires

  • Posté par Moreau Michel, mercredi 17 juin 2020, 16:08

    "Revisitant à fond ‘68, Paul Magnette ose un : « L’imagination au pouvoir » qui nous change des barricades..." Je ne sais pas quel age avaient les rédacteurs en mai 68 pour en connaître si peu le "fond", mais en tout cas, le rapprochement entre "pouvoir" et "imagination" ne semble pas ici mener bien loin. Car s'il est une caractéristique des manœuvres des 8 derniers mois, c'est bien l'absence effarante d'imagination des professionnels du pouvoir, isolés dans leur bulle ! En novembre l'an passé, V. de Coorebyter avait souligné, avant même le déboulé du Covid, que le terrain était propice, imposant ces grands enjeux qui à la fois requièrent des visions neuves ET peuvent consolider les énergies. C'est ce qu'on espérait alors entrevoir dans la démarche de Magnette : une tentative pour renverser radicalement les termes du bourbier et élaborer avec toutes les forces de progrès une nouvelle dynamique ; un horizon qui redonnerait simultanément aux diverses communautés un réel intérêt à collaborer équitablement ET aux citoyens un espoir concret de développement du bien commun ?... Au lieu de cela, PM et CR nous ramènent aujourd'hui au vieux monde, à ces misérables jeux de Tétris-menteur qui tentent d'assembler par le bas les petits blocs de sièges donc chaque parti se réclame. Aucune idée mobilisatrice, rien ! Ce n'est certainement pas cela qui nous éloignera des deux trous noirs qui rongent notre démocratie : l'économie compulsive (compétition, croissance, austérité...), d'une part, et l'individualisme paranoïaque (maîtrise, jouissance, sécurité...), de l'autre. On ne se faisait aucune illusion sur le SP-A, mais PM déçoit : avec eux, le "socialisme" ré-endosse son rôle d’accommodant ailier gauche de l'économie néolibérale. Et ce n'est pas cette "imagination" de boutiquiers qui empêchera Lufthansa de détourner 400 Mio au détriment du refinancement des services publics...

  • Posté par Zighem Alain, mercredi 17 juin 2020, 14:23

    Et pourquoi pas avec Ecolo, Groen et Défi en plus, cela ferait 94 sièges à la chambre dont 41 des partis du nord du pays. La NVA n'aurait pas d'autre choix que de rejoindre cette coalition nationale qui devra remettre le pays sur les rails. Si elle refuse elle devra assumer ce choix qui aura pour conséquence que les partenaires néerlandophones qui feront partie du gouvernement seront minoritaires par rapport à ceux qui resteront dans l'opposition. Ce n'est pas un problème puisque les francophones ont bien accepté le gouvernement Michel où ils étaient minoritaires.

  • Posté par dams jean-marie, mercredi 17 juin 2020, 8:05

    Arrêtons ce cirque qui n'a que trop duré ! Le pays a besoin d'un gouvernement à forte majorité pour prendre les décisions les plus importantes depuis la fin de la deuxième guerre mondiale! On doit faire avec les résultats des élections . NVA & PS doivent composer ensemble dans cette seule option. Certains autres partis peuvent s'y adjoindre en excluant les pestes PTB & VB. C’est le moment de montrer qu’effectivement la Belgique est un pays de compromis ! Bien sur la qualité des politiciens actuels est faible mais faute de grives on mange des merles.

  • Posté par Coppez Claude, vendredi 19 juin 2020, 20:01

    Tout à fait d accord Jean Marie , arrêtons ce cirque , et que les Bleus montent au front AUSSI derrière leur Jeanne d Arc , Sophie , qui a le pays avec elle !

  • Posté par Deckers Björn, mercredi 17 juin 2020, 7:07

    Paul Van Obberghen, évidemment, s'agissant de W. Churchill, quand on est bien né, c'est facile de philosopher au Whisky sur le socialisme. Un peu de sérieux svp, Churchill était une sale bête, un alcolo raciste!

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Le meilleur de l’actu

Inscrivez-vous aux newsletters

Je m'inscris

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs