«Le meilleur joueur sur la pelouse», «Sa propre vision du sublime»: Kevin De Bruyne éblouit la presse britannique dès la reprise

Reuters
Reuters

Le football a repris en Angleterre ce mercredi soir après trois mois d’arrêt. Une longue période de pause qui ne semble pas avoir affecté Kevin De Bruyne, auteur d’une prestation de haut niveau lors de la victoire 3-0 de Manchester City face à Arsenal. Et la presse britannique ne s’y trompe pas.

Nombreux médias d’outre-Manche ont épinglé le Diable rouge comme homme du match, à l’image de la BBC. « Certaines choses étaient différentes lors de cette reprise. L’absence des fans, les joueurs avec des masques… Mais d’autres sont restées les mêmes : De Bruyne était le meilleur joueur sur la pelouse », écrit la télévision publique britannique sur son site internet. « Il a rappelé à tous les spectateurs sa qualité avec plusieurs passes précises en première mi-temps, apposant ensuite sa marque dans ce match en marquant sur penalty. Il n’a eu besoin que de 69 minutes pour satisfaire l’appétit de ceux qui craignaient que le football soit différent à son retour. »

« Kevin De Bruyne a fait le show pour le retour de la Premier League », titre The Guardian. « Il y avait ce sentiment d’authenticité, entre le protocole et le huis clos, lorsque Kevin De Bruyne a présenté sa propre vision du sublime lors d’une nuit pluvieuse à Manchester. Pendant un moment, Arsenal a étouffé le milieu de terrain de City, mais petit à petit quelque chose est arrivé. De Bruyne est arrivé. Sa mémoire musculaire est revenue, il a retrouvé son sens de la passe et des courses pour teinter ce match de bleu ciel ».

Pour The Sun, « ce n’était pas une surprise que De Bruyne soit l’architecte à l’origine du premier but avec un ballon dangereux mal dégagé par David Luiz ». Du côté du Dailymail, on pointe là aussi la « performance d’homme du match » du milieu de terrain belge des Skyblues, crédité d’un 8 sur 10. « Les passes ne fonctionnaient pas jusqu’au moment où Kevin De Bruyne, prétendant au titre de joueur de l’année, a commencé à dicter la marche à suivre. L’un des rares qui a pu jouer à son propre rythme. »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous