Accueil Sports Athlétisme

Diack, un procès qui risque de faire date

Le procès de l’ancien président de la Fédération internationale d’athlétisme et de ses acolytes s’est achevé ce jeudi à Paris. Le délibéré est prévu le16 septembre.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 4 min

On a un peu dû attendre après la première mise en examens survenue le 2 novembre 2015 et un report survenu en janvier dernier en raison de problèmes de procédure, mais le procès, ces dix derniers jours, de Lamine Diack, l’ancien président de l’IAAF (rebaptisée entre-temps World Athletics pour éviter l’assimilation à l’ancienne direction !), et de ses cinq coaccusés pour le vaste système de corruption qu’ils avaient mis en place n’a pas déçu. Alors que l’affaire est désormais en délibéré jusqu’au 16 septembre, les prévenus risquent gros. D’autant que, au-delà des réquisitoires, l’avocat de World Athletics a réclamé aux six prévenus la somme de 41,2 millions d’euros à titre de dommages et intérêts.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Athlétisme

Analyse Bashir Abdi, de l’or sous les pieds

Vingt-sept ans après Vincent Rousseau (1994), Bashir Abdi a remporté le prestigieux marathon de Rotterdam. Le Belge a surtout fait voler en éclats le précédent record européen de la discipline, le portant à 2h03.36. Soit un bonus de 40 secondes ! Après sa médaille de bronze aux JO de Tokyo, il s’installe durablement dans le gotha de la discipline.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs