L’entraîneur de Watford compare les bruits ajoutés de supporters à une «sitcom américaine»: «Une fausse ambiance»

Photonews
Photonews

L’entraîneur de Watford Nigel Pearson a affirmé redouter que des astuces telles que l’utilisation grâce à des moyens techniques de bruits de foule, alors que les tribunes sont vides, risque de faire ressembler la Premier League à une « sitcom américaine ».

Tous les matches de la Premier League qui ont repris mercredi se sont disputés sans spectateurs en raison des restrictions très sévères imposées par la pandémie de nouveau coronavirus.

Certaines chaînes de télévision ayant retransmis ces rencontres ont offert aux téléspectateurs la possibilité d’entendre des bruits de foule accompagnant les actions sur le terrain.

Pour la victoire de Manchester City 3-0 face à Arsenal mercredi, on a pu même voir les réactions de joie des supporteurs retransmises en direct sur des écrans.

« Ce que nous devons faire c’est juste gérer la situation. Notre stade sera le même que tout autre stade, sans supporters », a dit Nigel Pearson, avant de recevoir Leicester samedi.

« Mais ce que nous devons essayer durant cette période lorsque ce n’est pas possible [d’avoir des spectateurs] c’est de nous maintenir en Premier League. Espérons que nos joueurs vont être capables d’oublier toute cette partie émotionnelle et sauront gérer un environnement stérile », a-t-il ajouté.

« Nous n’y sommes pas très favorables – je ne sais pas si vous aimez les sitcoms américaines, je ne peux pas les supporter avec leurs rires enregistrés – donc nous n’avons pas l’intention de créer un environnement où il y a une fausse ambiance ».

Watford, le club de Christian Kabasele, était entré en confinement à la 17e place du classement, en position de dernier non-relégable grâce seulement à la différence de buts.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous