La Fédération américaine réintègre le tennis en fauteuil à l’US Open 2020

AFP
AFP

«  L’USTA attend de recueillir le point de vue des joueurs et s’est engagée à travailler avec la Fédération internationale de tennis pour finaliser les modalités de la compétition en fauteuil roulant de l’US Open 2020 », indique le communiqué de l’instance.

À l’instar des joueurs de qualification et des juniors, ceux de tennis fauteuil étaient les grands oubliés du plan établi par l’USTA, qui a voulu resserrer au maximum son programme de l’US Open en raison de la pandémie.

Le tournoi, qui se tiendra à huis clos à New York du 31 août au 13 septembre, a été initialement annoncé avec uniquement des compétitions de simples et doubles masculins et féminins.

Ce qui avait outré le joueur australien Dylan Alcott, qui a qualifié de « discrimination écœurante » la décision de l’USTA.

À la suite d’une réunion téléphonique, en présence des principaux responsables du tournoi et de plusieurs joueurs, l’instance a présenté ses excuses pour ne pas avoir « communiqué directement ni travaillé en collaboration avec les athlètes en fauteuil roulant, comme elle l’avait fait avec l’ATP et la WTA ».

Le joueur français Stéphane Houdet, 6e mondial, a dévoilé sur Twitter trois options proposées par l’USTA, « cette fois en concertation avec les joueurs et les joueuses ». « 1. Verser une compensation de 150.000 dollars pour l’ensemble des joueurs en cas d’annulation. 2. Déplacer le tournoi en octobre à Orlando. 3. Jouer à Flushing Meadows pendant le tournoi, avec une dotation diminuée de 5 % par rapport à celle de 2019 (325.000 dollars). »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous