Accueil Monde

En se retirant de Syrie, Poutine envoie des messages aux Occidentaux mais aussi à Assad

Le retour des avions russes a commencé. Avec ce retrait surprise, le chef du Kremlin réussit un « coup » pour se placer en position de force dans les négociations à Genève.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Moins de vingt-quatre heures après l’annonce surprise du Kremlin sur le retrait militaire en Syrie, les premiers pilotes et avions russes ont été accueillis en fanfare « à la maison ». Foules, drapeaux, discours, bouquets et ballons : rien ne manquait, ce mardi, pour le retour des héros, comme l’ont mis en scène les télévisions au service du Kremlin. « Faire revenir les avions dans les bases aériennes russes, c’est facile et rapide. Rapatrier tout ce personnel sera plus long », prévient toutefois Ruslan Poukhov, directeur de CAST (Centre for Analysis of Strategies and Technologies), un think-tank réputé à Moscou. Il estime à entre 2500 et 8000 Russes envoyés en Syrie pour cette intervention, incluant une centaine de civils pour le soutien technique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs