Accueil Monde États-Unis

Trump en campagne: le fiasco de Tulsa

Donald Trump comptait relancer sa campagne de réélection par un rassemblement populaire à Tulsa, en Oklahoma. C’est manqué : le meeting a tourné au désastre. En submergeant le central de réservations en ligne, les opposants démocrates ont peut-être trouvé la parade à ce qui fut un rouleau compresseur électoral en 2016.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 5 min

Pour la première fois depuis cinq ans, les adversaires démocrates de Donald Trump semblent avoir trouvé la parade. Le président des Etats-Unis annonce un rassemblement populaire à Tulsa, en Oklahoma ? Le message se répand : réservez votre billet gratuit sur le site dédié à cet effet, et surtout n’y allez pas ! Le résultat, samedi soir, était flagrant devant les caméras des chaînes d’info : des travées pour moitié vides dans l’arène du BOK à Tulsa, censée contenir 19.000 places, la fosse juste devant la scène – où s’est produit le locataire du Bureau ovale pendant une heure – clairsemée, et la seconde scène dressée au dehors pour accueillir le « trop-plein » de fidèles annoncé tellement désertée que l’intervention prévue du vice-président, Mike Pence, fut prestement annulée.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

15 Commentaires

  • Posté par Stenuit Fernand, mardi 23 juin 2020, 20:50

    Il ne devrait pas etre réélu . Tous les sondages sont en sa défaveur .

  • Posté par Rahier Pierre, lundi 22 juin 2020, 0:08

    Bientôt la Bérézina...

  • Posté par Borsu Dominique, dimanche 21 juin 2020, 21:15

    Plus personne ne veux de lui et il ne l'a pas encore compris. Courage c'est bientôt fini..

  • Posté par Robert Bob, dimanche 21 juin 2020, 19:38

    Monsieur le "journaliste", si cela avait été un meeting démocrate (socialiste) vous auriez dit " une salle à moitié pleine" C'est toute la différence , et cela dépend du message que l'on veut faire passer n'est ce pas ?

  • Posté par Borsu Dominique, dimanche 21 juin 2020, 21:16

    Trump est en faillite virtuelle, il doit plus d'un milliard a la deutche banK...

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs