Accueil Société

Pourquoi les centrales nucléaires ne répondent plus aux nouvelles normes de sécurité

Suite à l’entrée en vigueur de nouvelles normes, les réacteurs nucléaires belges doivent être capables de résister au crash d’un avion représentatif du trafic de Bierset, comme un Boeing 747. Or ce n’est aujourd’hui pas le cas. Des travaux sont nécessaires pour envisager une prolongation des réacteurs.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 8 min

Fukushima, c’était en mars 2011. Bientôt dix ans. Ce jour-là, le secteur nucléaire s’est rendu compte que les centrales devaient être mieux protégées contre les phénomènes naturels extrêmes. Dans la foulée, les régulateurs nucléaires européens réunis au sein du Wenra (l’Association des autorités de sûreté nucléaire des pays d’Europe de l’Ouest) ont arrêté, en septembre 2014, une série de nouvelles exigences visant à améliorer la sûreté des réacteurs existants. Ce texte devait ensuite être transposé en droit belge pour devenir contraignant. Ce qui a été fait le 28 février dernier, dans une sorte d’indifférence générale.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

24 Commentaires

  • Posté par Delpierre Bernard, mardi 23 juin 2020, 11:39

    Le prétexte des avions est ridicule car il est du ressort des autorités d'interdire leur passage au-dessus et à proximité des centrales mais l'entêtement des écologistes consiste à ne pas relâcher la pression pour accélérer la suppression de l'énergie nucléaire beaucoup moins polluante en terme de CO2 que même l'énergie la plus verte et ne parlons pas des centrales au gaz pourtant indispensables pour compenser le déficit de production car sinon il faudrait 5 à 6000 éoliennes et du vent constamment à bonne dose , donc un miracle.

  • Posté par Chalet Alain, lundi 22 juin 2020, 20:35

    Avec les voitures électriques à recharger chez soi pendant la nuit, on aura besoin des centrales nucléaires.

  • Posté par Naeije Robert, lundi 22 juin 2020, 13:41

    La manoeuvre politicienne est évidente. On réussit à introduire plus ou moins subrepticement de nouvelles normes, de préférence irréalistes, puis on attaque arguant à juste titre qu'elles ne sont pas respectées. La phobie des centrales atomiques est purement idéologique.

  • Posté par DE SCHRIJVER Edgar, lundi 22 juin 2020, 10:26

    Les Ecolos adorent surfer sur la trouille des belges. Quand ils n'ont pas de raisons précises sous la main, ils en fabriquent. A part soulever des éventuels problèmes et en augmenter les coûts pour tous, qu'ont-ils fait de concret jusque maintenant ?

  • Posté par Biot Philippe, lundi 22 juin 2020, 10:50

    La critique des centrales atomiques ne date pas d'aujourd'hui et n'est pas de l'intérêt des seuls écologistes.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs