Accueil Monde Afrique

60 ans d’indépendance du Congo: notre série spéciale

Soixante ans déjà… L’« enfant unique » que fut le Congo pour la Belgique, sa seule colonie, a pris de l’âge. D’autres l’ont courtisé, envahi, exploité, et aussi aidé et séduit. Cependant, au Congo, les souvenirs se bousculent encore, rappelés par la mémoire orale, parfois magnifiés par la nostalgie ou aiguisés par les rancunes des intellectuels et de ceux qui sont demeurés opprimés.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

En Belgique, portée, entre autres, par une diaspora africaine dynamique, la polémique fait rage, elle bouscule les souvenirs des coloniaux, les chromos de la propagande. De « nouveaux historiens » apparaissent, belges, africains, américains et les jeunes générations, face au passé de leurs pères et grands-pères, exigent soudain d’en savoir plus et, en attendant, déboulonnent ou peinturlurent les statues.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Biot Philippe, lundi 22 juin 2020, 11:01

    En Afrique du Sud, Mandela a voulu garder le contact (?) entre les blancs et les noirs. Deux raisons principales: 1) il ne fallait pas que l'argent s'en aille. L'économie devait tenir; 2) conserver les compétences. Dans son premier gouvernement il y avait même des gens qui l'avaient gardé en prison. Au Congo ça a été la débandade, la fuite. Le nouveau pouvoir, indépendant et responsable, décide.....et assume.

  • Posté par Robert Bob, lundi 22 juin 2020, 9:16

    Et ça va mieux maintenant au Congo???? depuis le départ de ces vilains racistes Belges.

  • Posté par Kummert David, lundi 22 juin 2020, 10:46

    Vous avez raison de les désigner ainsi. Quand on lit votre commentaire, la fameuse expression "je ne suis pas raciste, mais..." résonne comme deux casseroles qui s'entrechoquent. Moi, je n'ai jamais dit que tous les Belges présents au Congo étaient racistes (mes grands parents ne l'étaient pas), mais je suis sûr qu'il y en avait pas mal qui voulaient tout simplement garder la colonie. Et il est clair que la Belgique n'a pas voulu aider le Congo à construire sa démocratie, bien au contraire. Lisez l'article, informez-vous, lisez des livres plutôt que de ressasser vos frustrations. Ne voyez-vous pas que l'enjeu vous dépasse ? Même pour notre petit royaume, de telles pensées sont bien trop mesquines.

Aussi en Afrique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs