Rassemblements nocturnes à Ixelles et Anderlecht: «Il faut que les gens se reprennent», estime Philippe Close

Rassemblements nocturnes à Ixelles et Anderlecht: «Il faut que les gens se reprennent», estime Philippe Close
Pierre-Yves Thienpont

Le bourgmestre de Bruxelles Philippe Close a fait part de son mécontentement face aux images de foule rassemblée et faisant la fête à Ixelles et Anderlecht samedi soir. « On va envoyer des patrouilles mais il faut que les gens se reprennent, a-t-il déclaré à la RTBF. Qu’ils comprennent que l’objectif sanitaire est plus important que la fête. »

Les forces de l’ordre ont dû intervenir à Anderlecht et Ixelles dans la nuit du samedi à dimanche. Dans la première de ces deux communes bruxelloises, environ 500 personnes se sont réunies autour d’un grand feu, avec des boissons et de la musique. Dans la seconde, plusieurs centaines de personnes ont fait la fête sur et à proximité de la place Flagey. A chaque fois, il a très peu voire pas du tout été question de port d’un masque buccal ou de garder ses distances.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous