Accueil Opinions Chroniques

L’Appel du 18 juin 40, une révolte contre le réalisme

Lorsque le général de Gaulle lance son « Appel du 18 juin 1940 », il s’agit d’un appel à refuser le réel comme carcan, pour le transcender. Le général ne se résout pas à ce qui se déconstruit, il anticipe tous les composants de ce qui va se reconstruire.

Article réservé aux abonnés
Chroniqueur Temps de lecture: 5 min

Il y a 80 ans, le général de Gaulle lançait son « Appel du 18 juin 1940 ».

Un appel à quoi exactement ? Un appel à refuser le réel comme carcan. La réalité non pas comme socle, mais comme tremplin. Dont on ne se contente pas de prendre acte mais, sur laquelle on prend appuie… pour la transcender.

Dire non à la réalité ? Pourquoi pas ? On ne fait que cela ! Qu’ont fait d’autre Jefferson, Garibaldi, Mandela, ou même Gorbatchev ?

Comment décrire la réalité de juin 40 ? Une armée française évanouie. Des régiments entiers qui se rendent comme à la parade. La fuite comme seule volonté. La panique comme seule dynamique. Cette offensive à l’envers qui s’appelle l’exode. Mais où est passée la 7e compagnie ? Et la 8e  ? Et la 9e  ? Où sont passées les compagnies ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Vermeulen Eric, mercredi 24 juin 2020, 11:25

    Et dire que Marine Le Pen essaie de récupérer l'image du Général de Gaulle.. Quelle obscénité !

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs