Accueil Économie

Pas d’indemnisation par Ageas pour les anciens dirigeants de Fortis

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 1 min

Les anciens dirigeants de Fortis ne seront pas indemnisés par Ageas dans le cadre de l’accord négocié avec quatre associations d’actionnaires de Fortis, écrit L’Echo mercredi.Le quotidien rapporte que l’accord contient une clause prévoyant que les anciens dirigeants impliqués dans des actions en justice ne peuvent pas bénéficier des avantages de transactions à l’amiable.

De facto, sept anciens dirigeants de Fortis possédant des titres et impliqués dans des poursuites sont concernés. En premier lieu, Maurice Lippens, ex-président de Fortis, qui ne pourrait donc pas valoriser son million de titres, ou encore Herman Verwilst, ancien deputy CEO de Fortis, qui en posséderait 25.816.

La transaction négociée entre Ageas et quatre associations d’actionnaires doit toutefois encore être validée par la cour d’appel d’Amsterdam.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs