Accueil Société

Des chercheurs belges découvrent comment piéger les bactéries super résistantes

Une équipe de chercheurs dirigés par l’UCL a découvert le talon d’Achille des bactéries superrésistantes. Une avancée qui ouvre la voie au développement de nouveaux antibiotiques pour soigner des infections comme l’E.coli ou la salmonelle.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Une équipe internationale de scientifiques vient de réaliser une avancée significative dans la recherche biomédicale sur la résistance des bactéries. Les travaux, dirigés par l’Institut de Duve de l’UCLouvain, en collaboration avec la VUB, le CNRS et l’Université de Leeds, ont mis en évidence le mécanisme de résistance aux antibiotiques chez les bactéries Gram négatives, responsables de certaines infections comme l’E.coli, la salmonelle et la légionellose. Les bacilles Gram négatifs ont la particularité d’être entourés de deux membranes, ce qui les rend particulièrement difficile à combattre, tandis que les bacilles Gram positifs n’en ont qu’une. La présence de cette membrane externe supplémentaire explique le fait que certains médicaments fonctionnent très bien pour traiter les bactéries positives mais nettement moins pour les négatives.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Chalet Alain, lundi 22 juin 2020, 19:59

    La journaliste ne maîtrise manifestement pas son sujet.

Aussi en Société

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs