«J’étouffe», un enregistrement relance une enquête suite à la mort d’un chauffeur à Paris après une intervention policière

«J’étouffe», un enregistrement relance une enquête suite à la mort d’un chauffeur à Paris après une intervention policière

Un enregistrement rendu public ce lundi par Médiapart et Le Monde relance l’enquête après une interpellation violente de Cédric Chouviat, un chauffeur de 42 ans décédé en janvier dernier.

Avant de décéder d’un arrêt cardiaque, le chauffeur a répété à six reprises « j’étouffe ». Le chauffeur avait enregistré ses échanges après la police après son interpellation pour usage du téléphone au volant.

La retranscription de cet enregistrement audio, d’une durée de 12 minutes, a été versée au dossier.

Quatre policiers en garde à vue

L’enregistrement a-t-il accéléré l’enquête ? Mercredi passé, quatre policiers ont été auditionnés et placés en garde à vue.

Selon l’autopsie, Cédric Chouviat est mort le 5 janvier à l’hôpital des suites d’une asphyxie « avec fracture du larynx », a indiqué le parquet de Paris qui a ouvert une information judiciaire pour « homicide involontaire.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous