Lampiris va racheter toute l’électricité de 42 éoliennes offshore de Belgique

Rentel est un des acteurs de l’éolien offshore en Mer du Nord. © Belga
Rentel est un des acteurs de l’éolien offshore en Mer du Nord. © Belga

Le fournisseur d’énergie groupe Lampiris, filiale du groupe français Total, a annoncé avoir signé « un contrat exclusif d’une durée de 15 ans à partir du 1er octobre 2020, portant sur l’intégralité de la production électrique de l’un des plus importants parcs éoliens offshore de Belgique, Rentel ». Ce parc, détenu et exploité par la société Otary, est opérationnel depuis fin 2018. Il est constitué de 42 éoliennes et affiche une puissance installée de 309 MW, pour une production annuelle moyenne de 1 TWh, « couvrant ainsi les besoins en électricité de 300.000 foyers », indique Lampiris.

« Cette production vient renforcer de façon décisive les capacités d’approvisionnement de Lampiris en énergie renouvelable », ajoute le fournisseur d’énergie, qui explique que « l’intermittence de l’éolien sera par ailleurs compensée par l’énergie produite par la concession de la centrale hydroélectrique de Plate Taille, d’une puissance de 140 MW ». « Il s’agit du plus important contrat d’approvisionnement en renouvelable dans l’histoire de Lampiris », selon Marc Bensadoun, directeur général de Lampiris cité dans un communiqué. « Il confirme notre volonté de soutenir le développement des énergies durables en Belgique et notre engagement de faire profiter nos clients d’une énergie à la fois propre, accessible et disponible pour les années à venir ».

Assurer sur le long terme

Avec ce contrat, Lampiris veut assurer son approvisionnement en énergie verte belge sur le long terme, pour lui permettre de faire face à la croissance attendue de ses ventes. « Depuis trois ans, l’entièreté de notre approvisionnement est couverte par des contrats avec des producteurs locaux d’énergie renouvelable », précise Olivier Lechien, porte-parole de Lampiris. « Aujourd’hui, nous avons environ un millier de contrats avec beaucoup de petites unités mais aussi quelques plus grosses. Avec ce contrat avec Rentel, il y aura probablement un peu moins de rotation. Mais l’idée est aussi de faire face à la croissance. Sans compter que des clients professionnels desservis en Belgique par Total sont aussi intéressés par des contrats d’approvisionnement verts locaux. On ne va pas se retrouver avec un surplus d’énergie sur les bras. C’est une manière de sécuriser à très long terme un approvisionnement en renouvelable local ».

De son côté, Mathias Verkest, l’administrateur-délégué d’Otary, dit se réjouir « de la conclusion de ce partenariat à long terme avec Lampiris. Elle pourra désormais étoffer son offre avec de l’électricité verte produite entièrement localement en mer du Nord ».

Notons enfin que cet accord est soumis à l’approbation de la Commission de régulation de l’électricité et du gaz (Creg).

.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous