Accueil Société

Déconfinement: comment gérer l’irrésistible envie de faire la fête

Les rassemblements de fêtards sont vus d’un mauvais œil par les virologues et par une partie de la population plus scrupuleuse. L’horeca, plus particulièrement les bars, entend faire partie de la solution. Sans pour autant jouer le rôle de la police.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 7 min

Une bulle de dix personnes maximum par semaine, en plus des proches ou des personnes qui vivent sous un même toit. Son contenant peut changer chaque semaine, mais sa membrane ne doit pas éclater sous l’effet de la pression. Edictée début juin, la règle sanitaire n’a pas bougé d’un iota et reste de mise pour juguler le risque de transmission du virus, qui n’est pas éradiqué. En théorie, beaucoup l’appliquent scrupuleusement, en comptant sur leurs doigts les personnes qu’ils fréquentent. En pratique, un certain relâchement s’observe ici ou là, faisant grincer les spécialistes de la santé publique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

12 Commentaires

  • Posté par Bricourt Noela, mardi 23 juin 2020, 19:12

    Vieux ou bien jeunes, il est impossible de rester enfermés éternellement que ce soit contre le virus ou pour l'économie Par contre il est beaucoup plus aisé de maintenir des distances, de se laver les mains et de porter un masque que l'ont soit vieux ou jeunes Peut-être le rendre obligatoire? Et ne pas autoriser l'ouverture des endroits où il y a foule . Si vous enfermez tout ou partie d'une population sur le long terme ce sera une catastrophe tant humaine qu'économique.

  • Posté par Chevalier , mardi 23 juin 2020, 14:19

    "Jeunes crétins égoïstes". Vous n'avez jamais été jeune? On a demandé énormément de sacrifices aux jeunes pour sauver leur ainés. Ne leur a-t-on même pas trop demandé pour une maladie qui ne les touchent pas eux. Je pense qu'ils ont aussi le droit de faire la fête, c'est de leur âge. Il faut un peu recadrer cela, c'est tout.

  • Posté par Chalet Alain, mardi 23 juin 2020, 17:08

    Tous les jeunes ne sont pas des crétins égoïstes, mais il y en a et c'est ceux-là qui doivent être recadrés. Tout comme les crétins égoïstes de tous âges, qui ne manquent pas non plus. Le fait d'être plus ou moins vulnérable à la covid-19 ne joue aucun rôle là-dedans, sauf bien sûr chez les égoïstes.

  • Posté par Heureux-goossens , mardi 23 juin 2020, 13:08

    A propos d'un événement similaire, Boris Cyrulnik avait dit une phrase sensée: les jeunes, en enfreignant les règles, font leur "job de jeunes". Mais, ajoutait Cyrulnik, qui n'est pas suspect de prôner la répression policière que je sache, il faut aussi que les autorités fassent leur job et là, on peut quand même se poser quelques questions....

  • Posté par Heureux-goossens , mardi 23 juin 2020, 13:03

    J'ai été peut-être un peu inattentif mais j'ai l'impression qu'il est difficile de savoir si, oui ou non, les fêtards imprudents ont été dispersés par la police ? Si non, quelles bonnes raisons invoquer pour cette non-intervention ? Et d'autre part, j'ai entendu le bourgmestre Christophe Doulkeridis, dans l'émission "Questions en prime" de Sacha Daout, déclarer qu'il n'avait pas été prévenu par le chef de sa police de cette fiesta. Si c'est le cas, on peut se demander à quel niveau il faut monter pour qu'un bourgmestre soit prévenu par son commissaire de police et comment un bourgmestre peut, aussi innocemment, avouer que son chef de corps le laisse délibérément de côté face à de tels événements: à sa place, soit je rentrerais sous terre, soit j'engu..... rais copieusement le dit commissaire.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs