Accueil Opinions Éditos

Un retour à la normalité qui commence à devenir inquiétant

Le pire ne peut pas encore être écarté. On constate un retour peut-être un peu trop rapide à une forme de normalité, qu’aucune ligne directrice ne semble plus vraiment encadrer.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Economie Temps de lecture: 3 min

Dans la gestion de cette crise du coronavirus, en tous points inédite, il a toujours été dit que la sécurité sanitaire devait l’emporter sur les enjeux économiques, qu’il n’était pas question de sacrifier la première sur l’autel des seconds. C’est dans cette perspective que fut décidé le confinement de la population et, même si ce fut un peu moins évident, organisé le calendrier de son déconfinement.

Résultats convaincants

Jusqu’à ces derniers jours, ce choix légitimement piloté par le politique a globalement délivré des résultats convaincants. Les courbes, sur le plan sanitaire, restent pour l’instant sous contrôle. Quant à la crise économique, force est de constater que les amortisseurs dont s’est doté notre pays, comme le chômage économique par exemple, continuent de remplir adéquatement leur mission.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par MORNARD PASCAL, mercredi 24 juin 2020, 17:34

    Le pire peut-être pas encore écarté .. je comprends que vous l’esperiez un peu , de quoi allez vous nous parler? C’était bien pratique ce virus. Bien sûr il vous restera sous le bras le quotidien des fouteux : hèmoroïdes de Kevin de Bruyn , ou soucis d’embrayage de la Ferrari d’Eden Hazard .

  • Posté par Chevalier , mardi 23 juin 2020, 20:35

    "il a toujours été dit que la sécurité sanitaire devait l’emporter sur les enjeux économiques". Je ne suis pas d'accord. Il faut trouver un juste équilibre entre les 2 dimensions. Sacrifier l'économie pour soi-disant sauver des vies, serait une erreur à long terme. l'économie ce sont aussi des gens et des souffrances.

  • Posté par Rasir Yves, mardi 23 juin 2020, 14:47

    "Le risque n’est pas encore écarté et restera présent tant qu’on n’aura pas de vaccin. » Depuis le début, ces terroristes en blouse blanche ont pour mission de nous vendre un vaccin obligatoire ou tellement "conseillé" que les non-vaccinés ne pourront plus voyager et mener une vie sociale normale. Ils ne passeront pas et le peuple aura sa revanche.

  • Posté par Wolfs Tonny, mardi 23 juin 2020, 21:12

    Heureusement qu'il y a des gens comme vous qui y voient clair!

  • Posté par Trevisan Lucio, mardi 23 juin 2020, 12:02

    Il y a plus de quinze jours (7 juin) une manifestation a rassemblé 10.000 personnes à Bruxelles et des centaines dans d'autres villes du pays. On a craint qu'il y aurait des répercussions sur les chiffres du Covid. Hors, ces jours-ci on constate que tous ces chiffres baissent encore ! Et tant mieux !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs