Attaque au couteau à Reading: garde à vue prolongée pour le suspect

Attaque au couteau à Reading: garde à vue prolongée pour le suspect

Les enquêteurs britanniques ont indiqué avoir prolongé jusqu’à samedi la garde à vue du suspect arrêté après l’attaque au couteau qui a fait trois morts à Reading. L’homme est décrit par sa famille comme souffrant de problèmes mentaux à la suite de la guerre en Libye.

Cet homme de 25 ans a été arrêté quelques minutes après avoir commencé à attaquer des groupes rassemblés dans un parc de Reading, ville de 200.000 habitants située à une soixantaine de kilomètres à l’Ouest de Londres.

Prolongation de la garde à vue

« Les inspecteurs ont reçu un mandat de détention supplémentaire jusqu’au samedi 27 juin, et l’homme reste en garde à vue », a indiqué la police locale dans un communiqué lundi soir. Les forces de l’ordre, qui considèrent l’attaque comme « de nature terroriste », estiment que le suspect a agi seul et ne recherchent personne d’autre.

Selon les sources sécuritaires citées lundi par la presse britannique, il s’agit de Khairi Saadallah, un réfugié libyen de 25 ans arrivé en 2012 au Royaume-Uni qui a obtenu le droit d’asile en 2018. Il avait été dans le radar du renseignement intérieur (MI5) en 2019 en raison de possibles velléités de se rendre à l’étranger à des fins terroristes, mais aucun risque imminent n’avait été mis en évidence. Il souffrait selon la presse britannique de problèmes de santé mentale, notamment un syndrome post-traumatique.

Il a été impliqué un temps dans un programme de prévention de la radicalisation du gouvernement, selon le Times.

Problèmes mentaux

Interrogé depuis Tripoli par la chaîne Sky News, son frère Mohammed Saadallah l’a décrit comme « triste et seul, peut-être déprimé », lorsqu’il l’avait eu au téléphone la veille de l’attaque. Il a affirmé que son frère souffrait « d’un problème mental après la terrible guerre » qui a secoué leur pays.

L’attaque de Reading a fait trois morts, dont un citoyen américain, et trois blessés, qui sont tous depuis sortis de l’hôpital, a affirmé la police locale.

Il s’agit de James Furlong, Joe Ritchie-Bennett et David Wails, trois amis qui s’étaient retrouvés dans le parc de Forbury Gardens.

Selon l’agence Press Association, le suspect était sorti de prison début juin après avoir été emprisonné plusieurs mois pour des délits sans lien avec le terrorisme, notamment une agression.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous