Accueil Économie Mobilité

La SNCB va-t-elle augmenter ses tarifs grâce au Covid?

95 % en mai, 97 % en avril : les trains n’ont jamais été aussi ponctuels… et aussi vides que pendant la crise Covid. Une performance qui autorise la SNCB à augmenter ses tarifs au-delà du niveau d’index.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

La moyenne de la ponctualité des trains en mai a été exceptionnelle : 95,3 % des trains arrivés avec moins de 5 minutes et 59 secondes de retard. Ce n’est plus arrivé depuis… En fait, on ne sait même pas si c’est déjà arrivé une fois. Sauf en avril : c’était 97,2 % ! Et c’était encore mieux le week-end que la semaine. Dommage qu’il n’y avait quasi-personne à bord pour en profiter ! Même si, globalement, les navetteurs pouvaient déjà être satisfaits avec la ponctualité en février (90,1 %) et mars (92,9 %) qui marquaient l’amélioration globale de la ponctualité depuis des mois et une moyenne annuelle de 90 % en 2019, un score atteint pour la quatrième fois seulement depuis 2005 (fin de la SNCB unitaire).

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par LIENARD NORBERT, mardi 23 juin 2020, 18:54

    Le surréalisme de l état belge

Aussi en Mobilité

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs