Accueil Société Régions Namur-Luxembourg

Gembloux: l’épeautre a de l’avenir

Pain, levain, pâtes, whisky… Une filière se crée en Wallonie pour une production locale au bénéfice des consommateurs.

Article réservé aux abonnés
Journaliste de la cellule wallonne Temps de lecture: 3 min

A gauche, les épis un rien jaunâtres semblent flotter dans le vent. A droite, encore verts, ils se dressent bien droit vers le ciel de Gembloux. L’allemande « Schwaberkon » et la wallonne « Sérénité » sont deux variétés d’épeautre en test depuis trois ans, avec vingt autres variétés cultivées aussi bien en bio qu’en raisonné, sur les terres du Centre wallon de recherches agronomiques (CRA-W). Une demande du secteur alimentaire qui a pour objectif de lancer dans deux ans une filière nouvelle autour de l’épeautre wallon. De la fourche à la fourchette en quelque sorte puisqu’il est question de lancer du whisky, du gin, des pâtes, de levain prêt à l’emploi, du pain ou encore des sirops naturels à base de cette céréale autrefois appelée « blé des Gaulois », preuve de son ancrage dans nos contrées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Namur-Luxembourg

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs