Accueil Économie Entreprises

Apple organise l’obsolescence du Mac

Le constructeur d’ordinateurs annonce l’abandon des processeurs Intel pour des puces maison. Avec le risque, à terme, de laisser des utilisateurs sur le bord de la route.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Un jour vraiment historique pour le Mac. » « Un pas de géant pour le Mac. » Tim Cook, le patron d’Apple, a usé, comme à son habitude, de formules dithyrambiques, lundi soir depuis le siège de l’entreprise à Cupertino (Californie) lors de la conférence inaugurale du Worldwide Developers Conference (WWDC). Tenu uniquement en ligne pour cause de coronavirus, ce salon des développeurs de logiciels pour l’écosystème Apple marque – il faut bien le reconnaître – un jalon dans l’évolution des Mac imaginés et produits par la marque à la pomme depuis 1984. En effet, ces ordinateurs portables et de bureau vont troquer leur processeur Intel adopté il y a 15 ans contre un CPU maison baptisé Apple Silicon. Celui-ci sera bâti sur une architecture ARM, à l’image des microprocesseurs animant déjà les terminaux mobiles (iPhone et iPad) de la marque.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Duruisseau Pascal, mercredi 24 juin 2020, 15:35

    J'ai un iMac 2008 qui fonctionne toujours pour les apps de base.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 24 juin 2020, 14:35

    Pourquoi ne lit-on ce genre d'article QUE sur Apple et jamais au sujet de Microsoft, Samsung, Sony et autres? Apple ne fait rien d'autre que d'assurer son avenir en tant que fabriquant de matériel électronique en faisant évoluer la technologie au coeur de ses produits. Ce que font TOUS les autres, mais pas toujours avec le même succès. Au sujet de l'obsolescence, supposément programmée ou organisée, il n'y a pas de différences entre Apple et les autres, et même Apple fait plutot mieux que les autres, puisque leur nouveau système peut être installé sur des Macs vieux de 7 ans, mais les plus anciens ne s'arrêteront pas de tourner du jour au lendemain pour autant. On peut donc raisonnablement avancer que les Macs Intel qui sortent aujourd'hui pourront toujours faire tourner le système macOS qui sortira dans 7 ans. Quant aux éditeurs de logiciels, s'il leur sera possible de développer des programmes qui ne tourneraient QUE sur Apple Silicon, je vois mal que les principaux (Microsoft, Adobe, ...) abandonnent leur base sans fournir de version compatible avec les Macs Intel. Enfin, contrairement à ce qui est dit dans l'article, la transition de PowerPC à Intel s'est plutot bien passée. Il faut ajouter que ça n'est pas tout-à-fait la même chose, puisque le processeur ARM de Apple tourne depuis de nombreuses années sur les iPhone, iPad, AppleTV et Watch, et que des Macs équipés du même processeur tourne en labo depuis un bon moment aussi.

  • Posté par Maes Roger, mercredi 24 juin 2020, 13:07

    Linux tourne très bien sur les macs Intel (versions depuis 2010). Si ils arrêtent le support de MacOS pour ces ordinateurs, Linux permettra de continuer à les utiliser, tout en les rendant beaucoup plus véloces. Ce n'est pas plus mal, au fond.

  • Posté par Jérôme De Greef, mercredi 24 juin 2020, 20:31

    Linux rules ;)

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 24 juin 2020, 12:33

    Cette question d'obsolescence est intéressante, car nous lisons toujours sans difficulté des textes écrits il y a des centaines d'années sur du papier. Mais du texte écrit il y a dix ans par un traitement de texte autre que Word est déjà devenu en pratique illisible...

Plus de commentaires

Aussi en Entreprises

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs