Accueil Société

Le gouvernement va protéger les infrastructures 5G

Les autorités ont choisi d’imposer des conditions de sécurité strictes afin d’éviter des utilisations indésirables.

Temps de lecture: 1 min

Le Conseil National de Sécurité (CNS) s’est déjà réuni lundi, mais pas à propos du coronavirus. Il y a été décidé de protéger la future infrastructure 5G, annonce mercredi le ministre des Télécoms Philippe De Backer (Open Vld). Le gouvernement envisage une série de restrictions visant à empêcher une utilisation « indésirable » de l’infrastructure.

À lire aussi 5G: les inquiétudes sont-elles fondées?

Les États-Unis ont récemment averti les pays européens des risques de s’associer au géant chinois des télécommunications Huawei pour l’expansion de la 5G. Les Américains soupçonnent l’entreprise d’espionnage pour le compte du gouvernement chinois. Plusieurs pays européens ont décidé de ne pas autoriser Huawei à installer la 5G.

Lundi, le CNS a décidé de protéger les futures infrastructures 5G.

Selon Philippe De Backer, la Belgique choisit « d’imposer des conditions de sécurité strictes pour éviter les utilisations indésirables ». L’objectif est de mieux protéger l’infrastructure 5G et de limiter l’accès à un certain nombre de ses parties.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

16 Commentaires

  • Posté par Van Obberghen Paul, mercredi 24 juin 2020, 11:48

    Je me demande bien comment la toute petiotte Belgique, pays connu pour la pléthore de ses talents informatiques, va protéger ces installations 5G si elles sont d'origine chinoise, Huawei ou autres! Ceci démontre, une fois de plus, que nous sommes trop dépendants, en l'occurence de manière stratégique, de puissances étrangères qui ne sont pas réputées "amies" et dont on sait qu'elles utilisent tout ce qui est à leur disposition pour nous espionner. Et dans la situation actuelle, avec Trump à la présidence, on peux même raisonnablement se demander si les Etats-Unis sont encore un allié fiable. On sait par ailleurs, que tout alliés qu'ils soient, les Etats-Unis nous espionnent aussi sans vergogne. Que faire? Mettre la 5G au frigo jusqu'à ce que la Belgique dispose d'un fournisseur dont nous aurons la certitude qu'il soit fiable. Ce qui pourrait durer, mais tant qu'à faire, je préfère attendre. une chose est sure: le jour où j'aurai un smartphone 5G, je la désactiverai tant que je n'aurai pas cette certitude que mes données personnelles, mes mouvements, mes habitudes, ne finnissent quelque part sur un serveur controlé par le gouvernement chinois. Trop tard? Yup, sans doute trop tard...

  • Posté par Nica Petre, mercredi 24 juin 2020, 16:03

    Alain ce pas parce que les voleurs sont dans la ville qu'il faut leur indiquer où sont les coffres et ce qu'il y a à voler... Le gouvernement devrait prendre les bonnes résolutions de Trump : relocaliser les entreprises de production pour permettre aux chomeurs de pouvoir trouver un travail dans dignité et nationaliser les entreprises stratégiques comme la poste, l'audiovisuel, les télécoms les transports au sens large. Ainsi toute délocalisation pour produire avec 10 et vendre aux "imbéciles" avec 100 ce ne sera plus possible. Donc ou d'abord local puis belge et puis européen....Laisser la mondialisation aux puissances qui pense à travers elle asservir le reste de la planète à leur intérêts au nom de a liberté. Des millions des fourmis insignifiantes mais unies et coordonnées peuvent venir à bout de n'importe quel mammifère dit supérieur y inclus l'homme. Et comme disait un certain couplet mis à l'index les première balles devraient être réservées pour nos généraux qui nous envoient à la mort tandis qu'eux se prélassent dans des beaux châteaux. Evidemment c'est une image peu connue mais tellement en corrélation avec beaucoup des patrons sans scrupules pour un enrichissent rapide dans les zones grise de notre législation.

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 24 juin 2020, 12:37

    5G ou pas, toutes vos données sont déjà accessibles.

  • Posté par Fizaine Grégory, mercredi 24 juin 2020, 10:58

    Ok...mais on n'est nulle part en matière de sécurité informatique dans notre pays. La solution est...? Acheter à un autre pays, ce sera ce dernier qui espionnera. Sans expertise propre, on est condamné à être la victime...l'identité du prédateur est finalement d'une importance relative. Je ne souhaite pas plus être le jouet des chinois que des américains ou de n'importe quel autre état...mais que faire ?

  • Posté par Chalet Alain, mercredi 24 juin 2020, 10:38

    Le problème avec les fake-news comme celles accusant la 5G de tous les maux, c'est que ceux qui y croient n'ont généralement aucune formation scientifique et se renseignent uniquement sur des sites anti-5G, anti-médecine classique et anti-système à tous points de vue. On est là dans le domaine des gourous et de la croyance, mais pas dans celui de la raison.

Plus de commentaires

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko