Accueil Léna

L’argent suisse de Juan Carlos tarde à livrer tous ses secrets

L’Espagne s’étonne de la lenteur de Genève à lui remettre des informations sur la fortune de son ancien roi.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Y a-t-il de l’eau dans le gaz entre Genève et l’Espagne concernant l’argent caché en Suisse de l’ex-roi Juan Carlos ? Selon des médias ibériques, les magistrats en charge de l’enquête ouverte à Madrid sur les fonds de l’ancien monarque seraient fâchés contre le Ministère public genevois. Ils auraient de la peine à comprendre pourquoi le Parquet et son homologue Yves Bertossa tardent tant à répondre à leur demande d’entraide.

La requête espagnole a été adressée à l’Office fédéral suisse de la justice le 12 février. Elle sollicite des documents issus de l’enquête menée à Genève sur la Fondation Lucum. En 2008, cette entité créée par Juan Carlos Ier a reçu 100 millions de dollars (89 millions d’euros) versés par l’ancien roi Abdallah d’Arabie saoudite. Les justices genevoise et espagnole soupçonnent un lien entre ce « cadeau » et l’octroi du contrat de train à grande vitesse entre Médine et La Mecque à un consortium d’entreprises espagnoles.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en LéNA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs