Accueil Belgique

Des «enfants de l’Etat», métisses du Congo, attaquent la Belgique pour crimes contre l'humanité

Elles sont cinq plaignantes – Simone, Noëlle, Monique, Léa et Marie-José –, qui assignent l’Etat belge en justice. Une enquête « Le Soir/ Le Vif/ RTBF ».

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 7 min

Trop c’est trop. Ou plutôt c’est trop peu. Lorsqu’en 2018, la Chambre des représentants avait officiellement reconnu la « ségrégation ciblée » dont les métis avaient été victimes sous l’administration coloniale et admis la pratique des enlèvements forcés, Mme Monique Bitu Bingi, 70 ans, un nom qui signifie « beaucoup de chance », avait commencé, pour la première fois, à raconter sa vie à ses enfants et petits enfants. Un an plus tard, le Premier ministre Charles Michel avait présenté les excuses du gouvernement fédéral et, en famille, l’alerte grand-mère avait poursuivi son récit. Elle avait expliqué pourquoi, quand elle était jeune, on l’appelait « l’enfant du péché » et pourquoi à l’école on lui disait « vous êtes de l’eau mélangée, de l’eau de source mélangée avec de l’eau âcre ».

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

38 Commentaires

  • Posté par Joute Dodo, mercredi 29 septembre 2021, 21:09

    Moi, je propose que l'on demande à l'Italie des dédommagements pour les exactions de Jules César en Belgique. Demander un dédommagement aux Pays Bas et à l'Autriche pour toutes les familles décimées lors de la période des Pays-Bas hollandais, à la France pour les exactions lors de la Révolution françaises et les dégâts dus aux guerres napoléoniennes... Heureusement on ne l'a pas fait après la 2ème guerre avec l'Allemagne. Franchement, les maltraitances et négligences dont ont été victime ces femmes et bien d'autres ne sont pas justifiables mais aller en justice est une aberration. D'autant plus que ces enfants métis n'étaient pas non plus les bienvenus parmi leur famille africaine. Bien entendu, tous ceux qui ont été tués car étant une preuve trop flagrante d'une relation entre leur mère et un blanc, ne témoigneront pas. Mais c'est une des raisons pour lesquelles les métis pouvaient émigrer en Europe. C'est encore actuellement une raison de demander l'asile en Belgique.

  • Posté par MORNARD PASCAL, jeudi 25 juin 2020, 17:56

    il faut arrêter avec ces anachronismes. Les pratiques , les mentalités ont changé et tant mieux . Mais revisiter l’histoire ainsi avec un tel décalage est stupide .. C’est comme vouloir interdire Tintin au congo...

  • Posté par Hayne Jean, jeudi 25 juin 2020, 16:25

    Des enfants nés hors mariage, il y en a aussi en Belgique et l'on ne fait pas des histoires. Les parents en sont seuls responsables et non l'état belge. S'ils veulent de l'argent ils doivent réclamer cela à leur géniteur.

  • Posté par Vassart Christian, jeudi 25 juin 2020, 13:40

    Tout cela pour de l'argent. J'espère que le Congo va indemniser aussi les femmes belges qui ont été violées. Ma mère a échappé de justesse au viol début juillet à Stanleyville. Elle a été marquée pour le reste de sa vie et n'a jamais eu un seul mot d'excuse. Continuez comme cela et ce n'est pas ainsi que le racisme disparaîtra

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 25 juin 2020, 12:47

    Il va falloir aller vite pour trouver des témoins. Je n'avais jamais entendu parler de cette affaire. Je ne vois aucune raison expliquant de tels actes. Qu'ils soient considérés comme blancs par les uns et noirs par les autres n'a rien à voir. Qu'ils soient nés hors mariage, n'a rien à voir. Parce que leur concepteur est blanc? L'article ne dit pas à quel niveau cette décision a été conçue. Ni qui payait les frais (logement, nourriture, soins de santé, école….) et jusqu'à quel âge En Belgique, seule la justice peut retirer des enfants à leur famille et placer ces enfants sous la responsabilité de l'Etat: orphelinats,, institutions , familles d'accueil, ….Et au Congo encore belge? Les enfants ont des droits! Les familles ont des droits. C'est abominable.

Plus de commentaires

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs