Accueil Belgique Politique

Déconfinement: après le rappel à l’ordre, passez tout de même un bel été

Les politiques et les experts ont accordé leurs logiques : élargir les bulles, mais avec modération. 15, 50, 200, 400 seront les chiffres de l’été pour votre vie sociale.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 6 min

Comme un parent qui tance, rappelle fermement les règles, puis encourage. C’est un peu ainsi qu’est apparue la Première ministre durant la courte conférence de presse après le Conseil national de sécurité (CNS), mercredi. Tapant implicitement du poing sur la table pour exprimer sa « colère » d’abord, après « l’erreur » des rassemblements festifs du week-end dernier à Ixelles, Anderlecht ou Namur : « Les personnes présentes ont pris le risque de mettre des mois d’efforts collectifs en péril. Ces rassemblements suscitent de la colère. Nous ne sommes pas à l’abri d’un rebond de l’épidémie. Se croire à l’abri est une erreur. Quand vous prenez un risque pour vous, vous prenez un risque pour les autres et pour la population en général. »

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

13 Commentaires

  • Posté par Pirson Jocelyne, jeudi 25 juin 2020, 23:08

    Tiens tiens ! on a encore oublié les maisons de repos dans tout ce micmac. Nos aînés compteraient-ils pour si peu ? Une demi-heure de visite par mois et dans des conditions très discutables ; admissible en 2020 et dans un pays civilisé ?

  • Posté par L. Jean-Christophe, jeudi 25 juin 2020, 14:44

    Le déconfinement terminera t-il en déconfiture? Ce gouvernement, depuis sa création avec Mr Michel a sa tête, est resté fidèle à lui-même. La crise du COVID19 se terminera t-elle comme le gouvernement Michel a terminé, c'est à dire dans un gros plantage dont on subis encore aujourd'hui dramatiquement les conséquences?

  • Posté par Ulysse 1789, jeudi 25 juin 2020, 13:33

    il y a quelque chose que je ne comprends pas. Pourquoi le parlement ne donne pas son avis sur ces mesures. je trouve extrêmement inquiétant que ce soit un conseil avec des gens non élu en partie qui prennent ces mesures sans contrôle parlementaire donc démocratique. Cela ressemble furieusement à de la dictature

  • Posté par Talbot M. , jeudi 25 juin 2020, 12:07

    Ce matin, la Ministre de la Culture affirmait qu'on ne savait pas vivre sans Culture... Je partage son avis bien qu'il soit scientifiquement inexact... Des cellules, des organismes vivants peuvent se développer et vivre sans forme de Culture. Les êtres humains ne sont pas que des cellules qui se développent puis s'éteignent... La Vie (avec une majuscule) ne peut se passer de libertés, d'interactions, de contacts, de plaisirs, de prises de risques... et cela implique que si nous voulons Vivre (toujours avec majuscule) il est indispensable que nous puissions affronter (et surtout accepter) sans crainte tous les éléments extérieurs incontrôlables avec optimisme, sérénité et prudence en toute liberté, ce qui implique que toute forme de confinement soit exceptionnelle, extrêmement limitée dans le temps et socialement acceptable. Nous devons protéger les personnes âgées ? Et si nous leur demandions leur avis d'adultes responsables et expérimentés ? Si nous prenions de la hauteur, nous nous rendrons compte des conséquences désastreuses du confinement sous toutes ses formes, par effet "papillon" sur les populations des pays en voie de développement, tout particulièrement parmi les plus pauvres. Nous nous serons protégés (un peu) mais à quel prix. Ce n'est pas parce que les victimes ne seront pas les mêmes qu'elles en seront moins graves... A titre d'exemple, chaque année, le tabagisme indirect tue plus de personnes que le covid 19...Pourtant aucune interdiction de vendree des cigarettes car le désastre économique et les conséquences seraientlà aussi désastreuses. Décidément, non, je ne passerai pas un bel été sous un tel climat (et je ne parle pas de la météo).

  • Posté par Hawkins Danielle, jeudi 25 juin 2020, 11:39

    Pathétique... ou quand le politique/économique étouffe la science. Bullez, Messieurs Dames, sans masques et dans la joie de se sentir enfin "libres" et après moi le déluge! Ces mêmes Messieurs Dames qui chialeront quand on remettra en place des mesures de confinement dont ils seront les premiers responsables. Parce que Messieurs Dames, le coronavirus se contrefiche de vos bulles et de votre liberté.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs