Accueil Opinions Éditos

Mais qui va veiller sur nous cet été?

Comment va être organisée la Belgique cet été ? Vu que nous allons osciller entre angoisse et soulagement au rythme des statistiques enregistrées au pays, mais aussi des péripéties chez nos voisins et de la saga des négociations fédérales, ce serait bien qu’on nous fasse un petit topo de la gestion de la maison Belgique.

Article réservé aux abonnés
Editorialiste en chef Temps de lecture: 3 min

Il y avait, comment dire, une impression de fin d’année scolaire, de « reprenez bien vos affaires, ne faites pas trop les c…, salut, on se revoit à la rentrée » dans la conférence de presse du Conseil national de sécurité ce mercredi. Alors on s’interroge : c’est la dernière fois qu’on s’entend avant septembre ? On communique comment d’ici là ? Et qui va tenir la boutique et regarder le baromètre de la contamination pendant qu’on sera en « congé » ? Qui va appuyer sur le bouton rouge où il est marqué « mettez tous vos masques », ou sur le bouton vert où il est écrit « faites péter les bouchons à cinquante dans votre jardin » ?

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Trevisan Lucio, jeudi 25 juin 2020, 22:42

    L'article a peut-être écrit au second degré, non ? ;))

  • Posté par Trevisan Lucio, samedi 27 juin 2020, 8:49

    "été écrit..."

  • Posté par Rasir Yves, jeudi 25 juin 2020, 17:47

    pauvre petite Béatrice, qui a peur d'être orpheline de maman Sophie et papa Marius . Moi, si les confineurs fous et les politiciens vautrés devant les experts sont d'accord aller passer leurs vacances sur la planète mars, je téléphone de suite à Ellon Musk pour réserver le premier vol.

  • Posté par Gabriel Jacqueline, vendredi 26 juin 2020, 18:12

    Alors bye, bye! n'oubliez pas de vous teindre en vert!!!!!! ha!ha!ha!

  • Posté par De Ronde Michel, jeudi 25 juin 2020, 16:16

    Les médias nous ont tenu la main et la jambe pendant trois mois et demi, cela suffit ! Assez d’infantilisation, assez de pédagogie, assez de dramatisation, assez de prêchi-prêcha, assez d’infatuation, assez de manipulation, bref, assez du marronnier « Covid-19 » dont le nom même finit par résonner comme celui d’un cultivar stérile. Assez des CNS bis et ter des médias, des journalistes experts autoproclamés, des éditorialistes directeurs de conscience auto-institués, des geignards, des « c’est pas clair », des « c’est trop vite », des « on n’a pas été consulté », des « on n’a pas reçu de masques », des opportunistes, des pisse-froid, des imprécateurs, des pervers liberticides, des remerciements et des faux héros. Assez ! Oups pour le coup de gueule, mais ça fait tellement du bien. Cela dit, vous devriez vous y mettre aussi, Madame Delvaux, un bon coup de gueule ça soulage et vous requinque comme un congé !

Plus de commentaires

Aussi en Éditos

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs