Accueil Léna

Dans les laboratoires de Google et IBM: ici commence la révolution quantique

La course à l’ordinateur le plus intelligent qu’ait jamais connu l’humanité vient tout juste de commencer. Pourtant, elle s’avère si prometteuse qu’une concurrence féroce s’est déjà enclenchée, avec des investissements qui se comptent en milliards pour trouver la technologie qui changera la donne.

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 17 min

Le laboratoire est implanté dans un lieu isolé, dans un petit bâtiment quelconque. Il a un petit côté chaotique, ancien, un peu vintage. On y trouve des câbles qui pendent, des tournevis et des pièces d’ordinateur qui traînent, des tableaux criblés de formules mathématiques, des ordinateurs démontés. Et dans une cloche rouge, connecté à des dizaines de câbles, une sorte d’imposant lampadaire d’un demi-mètre qui émet un léger et constant « chip, chip, chip ».

Difficile de croire que c’est ici, dans cet endroit isolé à deux heures de Los Angeles, que s’est produit en octobre dernier le grand événement technologique qui a fait la Une de tous les journaux. C’est en effet ici, dans le laboratoire d’informatique quantique de Google à Santa Barbara, que l’entreprise est parvenue à faire exécuter par cette espèce de lampe géante un algorithme qui aurait pris des milliers d’années à l’ordinateur le plus puissant du monde. En seulement 3 minutes et 20 secondes.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Dainville Renaud, samedi 27 juin 2020, 18:10

    Je rejoins le commentaire précédent. L'article, certes intéressant, est plutôt descriptif et se concentre sur les péri-phénomènes. J'aurais aimer lire plus sur le fonctionnement même des qubits et pourquoi ils sont tellement différents dans leur nature et leur utilisation, au delà des trois brefs paragraphes qui reprennent leurs particularités de superposition, entrelacement et interférence. Les anglo-saxons s'exclameraient "so what?".

  • Posté par Tolley Michael, samedi 27 juin 2020, 11:06

    Ordinateur intelligent, suprématie quantique, hiver quantique, lampe géante, ça sonne bien. Mais à côté d'un certain jargon nébuleux on aurait aimé en savoir un peu plus à propos de l'algorithme cité dans l'article : "l’entreprise est parvenue à faire exécuter par cette espèce de lampe géante un algorithme qui aurait pris des milliers d’années à l’ordinateur le plus puissant du monde. En seulement 3 minutes et 20 secondes." A ce propos, Le Soir pourrait peut-être consulter le professeur Nicolas Cerf (ULB) dont les recherche concernent la théorie de l'information quantique, les communications quantiques et les algorithmes quantiques.

Aussi en LéNA

Grand format De Washington à Berlin, l’équation chinoise donne des maux de tête

Aussi bien aux Etats-Unis qu’en Allemagne, la question du positionnement par rapport à la Chine taraude les dirigeants. La récente trêve dans la dégradation des relations entre Joe Biden et Xi Jinping durera-t-elle ? L’Allemagne, de son côté, est-elle prête à faire primer le respect des droits de l’homme sur les intérêts économiques ? Et pourquoi la Chine, un des premiers donateurs mondiaux d’aides au développement, s’accroche-t-elle, à tout prix, à son statut de pays… en développement ?

Avec LéNA, découvrez le meilleur du journalisme européen.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs