Accueil Belgique Politique

Les députés bruxellois CDH portent plainte pour incitation à la haine à l’encontre de Pierre Kompany

Le père du Diable rouge Vincent Kompany, et bourgmestre de Ganshoren, Pierre Kompany est la cible constante de messages racistes depuis samedi dernier.

Temps de lecture: 2 min

Les six députés cdH du parlement bruxellois ont annoncé jeudi le dépôt d’une plainte pour incitation à la haine, injures racistes et harcèlement à l’égard de leur co-listier Pierre Kompany, par ailleurs bourgmestre de Ganshoren et père du Diable rouge Vincent Kompany.

Selon leur cheffe de groupe Céline Fremault, depuis la diffusion, samedi dernier, d’une vidéo collective de l’ensemble des députés bruxellois cdH à propos du dépôt d’une résolution relative à l’Histoire et la Mémoire coloniale partagée, Pierre Kompany est la cible constante de messages racistes répétés d’une violence inacceptable.

Le cdH porte solidairement cette résolution sur le travail d’Histoire et de Mémoire coloniale partagée et notamment, la demande d’excuses éclairées en accord avec le président du parti Maxime Prévot et le bureau politique du cdH.

« Or, force est de constater pour le cdH que seul Pierre Kompany fait l’objet d’un traitement odieux qui s’apparente par ailleurs à du harcèlement », a souligné Céline Fremault.

« L’ensemble des députés cdH bruxellois – Bertin Mampaka, Véronique Lefrancq, Christophe De Beukelaer, Gladys Kazadi et Pierre Kompany – et moi-même comme cheffe de groupe, nous avons décidé de donner une suite judiciaire à ces expressions d’incitation à la haine et aux injures racistes par un dépôt de plainte soutenu par tous les membres du groupe politique. C’est ensemble qu’on ne doit rien laisser passer et c’est ensemble qu’il faut agir, d’autant que la question du racisme ne concerne pas que la victime. Elle relève d’une responsabilité collective », a-t-elle ajouté.

Un cabinet d’avocats a été désigné pour mener à bien la procédure.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Vandervelde Alain, vendredi 26 juin 2020, 20:41

    Un représentant du "peuple" qui de surcroît se revendique humaniste et dont le fils est à la tête d'une fortune indécente, c'est tout bonnement inacceptable.

  • Posté par Gheys Patrick, vendredi 26 juin 2020, 16:40

    Quand on s'attaque à des citoyens qui vivent en paix en les traitant de criminels, il faut s'attendre à des réactions virulentes. Ce monsieur oublie qu'il a été accueilli par un peuple qui a réussi, grâce à son passé et à la bravoure de ses ancêtres, à créer une civilisation digne de ce nom. Il a généreusement profité des bienfaits créés par les fondateurs de la nation. Venir aujourd'hui cracher sur leurs tombes est outrageant.

  • Posté par Lucas Danièle, jeudi 25 juin 2020, 20:54

    La façon dont certains commentateurs du Soir discourent quand il s'agit de personnes africaines est assez édifiante à ce sujet! À mon humble avis, ces personnes devraient recevoir un remontage de bretelles de la part du Soir et/ou voir leurs commentaires refusés.

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 25 juin 2020, 20:10

    La connerie n'a pas de limite. Ce Monsieur, élu par une majorité d'électeurs de sa commune, se fait insulter par des minus anonymes qui l'attaquent à cause de ses origines ou de la couleur de sa peau. Ces ignares vont-ils aussi s'en prendre aux personnes dont les cheveux sont roux? Aux personnes en surpoids? Aux personnes aux grands pieds? Aux femmes à grosse poitrine? Aux femmes à la petite poitrine? Aux personnes de petite taille?....La loi doit passer. Comment les réseaux sociaux n'excluent pas les auteurs de ces conneries? Ne se font-ils pas complice du délit de racisme?

  • Posté par Jean-François Franquin , jeudi 25 juin 2020, 19:37

    J'aime bien la pancarte FUCK COLON. Je pense que celui qui porte la pancarte ne connait pas le sens de FUCK. C'est l'acronyme de Fornication Under the Control of King. En Angleterre, pour repeupler le pays suite à une épidémie de peste le roi imposa le mariage à des détenus avec des prostituées. Alors si en plus l'acronyme est suivi de COLON, le sens n'y est plus.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs