Accueil Monde Proche-Orient

L’Arabie Saoudite paie le prix du Covid-19

Les responsables des finances saoudiennes se souviendront de l’année 2020 : après la chute drastique des prix pétroliers, les pèlerinages religieux ont dû être annulés.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 2 min

C’est une décision difficile mais logique que les autorités saoudiennes ont fait connaître ce 23 juin avec l’annulation du pèlerinage annuel dans les villes saintes de La Mecque et de Médine, sauf pour un millier de Saoudiens ou de résidents dans le pays. Le coronavirus est passé par là, et ses assauts ne semblent pas sous contrôle. Jusqu’ici, le pays comptabilise 167.367 personnes infectées et 1.387 décès (au 24 juin). Le « Hajj », grand pèlerinage prévu cette année pour la fin du mois de juillet, constitue avec l’« Omra » (petit pèlerinage, ouvert aux fidèles normalement toute l’année), la grande fierté de la famille Saoud. Le roi, traditionnellement, se fait d’ailleurs appeler « le Serviteur des deux Saintes Mosquées ».

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Graas Thierry, vendredi 26 juin 2020, 14:36

    On va pleurer, tiens !

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs