Accueil Monde France

Municipales: Macron pressé d’enjamber une défaite annoncée

Dimanche, la moisson s’annonce très mauvaise pour la majorité qui aurait voulu s’implanter localement. Le vieux monde résiste et oblige le président à se réinventer.

Article réservé aux abonnés
Envoyée permanente à Paris Temps de lecture: 4 min

C’est une élection municipale inédite. Un scrutin dont le deuxième tour se tiendra trois mois et demi après le premier alors que d’ordinaire il ne s’écoule qu’une seule semaine entre les deux. Ce dimanche, seize millions d’électeurs sont appelés à élire les quelque 5000 maires qui n’ont pas été choisis le 15 mars dernier. Autrement dit pour désigner les premiers magistrats de toutes les grandes villes de France ou presque.

C’est peu dire que la campane qui s’achève a été atypique. L’épidémie a laissé des traces. Le tractage, le porte-à-porte et les meetings (d’ailleurs toujours interdits) ont été délaissés pour privilégier des textes écrits ou des échanges numériques. Et rien ne garantit que l’abstention n’atteindra pas une nouvelle fois des scores historiques (55 % déjà au premier tour). Selon les sondages, ils sont moins de quatre Français sur dix à envisager de se déplacer !

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 26 juin 2020, 10:47

    Le parti n'existe que depuis quelques années. Tous les autres partis ont une longue histoire er des éléphants en place.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs