Réaménagement de l’avenue de Tervuren: Etterbeek et la Région accordent leurs violons

Réaménagement de l’avenue de Tervuren: Etterbeek et la Région accordent leurs violons

La commune d’Etterbeek et la Région bruxelloise se sont mises d’accord sur un schéma progressif de réaménagement de l’avenue de Tervuren entre Mérode et le square Montgomery. Elles ont présenté ensemble, jeudi soir, aux riverains le projet qui prévoit, à court terme, la mise en place de trois tests visant la transformation, à moyen terme, de l’avenue en un boulevard urbain.

Ces tests consisteront en la mise en place d’infrastructures cyclables supplémentaires sur les voies latérales nord et sud de l’avenue et une réduction du nombre de bandes de circulation et de la vitesse sur la berme centrale.

A leur suite, un projet sera mis en place sur base d’un plan définitif qui fera l’objet d’une demande de permis d’urbanisme. L’objectif est d’améliorer la qualité de vie et la sécurité routière d’un axe qui tient actuellement plus de l’autoroute de pénétration.

Selon la présentation qui en a été faite, l’infrastructure cyclable sur les voies latérales sera mise en place d’ici l’automne et la phase de test du boulevard urbain est prévue pour le début 2021, en raison de la complexité technique des modifications à apporter à la berme centrale.

L’avenue de Tervuren est une des voies cyclables les plus fréquentées de la Région bruxelloise mais le tronçon séparant Mérode de Montgomery constitue actuellement un chaînon manquant au réseau cycliste bruxellois.

Durant la législature précédente, un projet test avait été proposé, mais la Région et la commune n’avaient pas pu se mettre d’accord sur les plans.

C’est désormais le cas. Dans la première phase, la face sud de l’Avenue de Tervuren sera aménagée avec une piste cyclable bidirectionnelle.

Sur la voie latérale nord, une rue cyclable sera mise en place avec réduction de la circulation automobile via l’instauration d’un certain nombre de changements à la circulation. Le croisement existant avec les voies de tram sera ainsi supprimé, réduisant une partie significative du trafic de transit présent sur cette voie.

À moyen terme, l’avenue deviendra un boulevard urbain avec une réduction de la vitesse automobile, une diminution du nombre de bandes de circulation et un réaménagement des côtés nord et sud.

Le réaménagement définitif, qui commencera en 2023, est déjà l’objet de discussions techniques entre la Région et la commune. Des propositions seront soumises aux riverains et parties prenantes concernées dans le cadre d’une dynamique de participation citoyenne organisée par la commune.

Le bourgmestre Vincent De Wolf (MR) et la ministre de la Mobilité Elke Van den Brandt (Groen) se sont félicités de la coopération fructueuse entre la commune et la Région.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous