Affaire Mawda: la famille demande une requalification en meurtre

Affaire Mawda: la famille demande une requalification en meurtre

Le policier inculpé de l’homicide involontaire de la petite Mawda, morte suite à un coup de feu tiré lors d’une course-poursuite avec la police, a comparu vendredi devant la chambre du conseil de Mons. Le chauffeur de la camionnette des fuyards et son convoyeur ont également comparu dans le cadre du règlement de procédure. L’audience a été reportée au 8 juillet.

Avant l’audience à huis clos, Me Laurent Kennes, avocat du policier, a déclaré qu’il comptait demander une remise car les parties civiles, les parents de la petite fille, demandaient une requalification en meurtre ou, à défaut, en coups et blessures ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Le 17 mai 2018, la petite fille kurde avait trouvé la mort lors d’une course-poursuite sur l’autoroute E42 entre la police et un véhicule transportant des migrants qui tentaient de rejoindre le Royaume-Uni.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous