Accueil Belgique Politique

Coronavirus : Catherine Fonck regrette «le jeu de ping-pong entre les 9 ministres de la Santé»

La cheffe de groupe cdH à la Chambre aurait préféré une commission d’enquête à une commission spéciale coronavirus.

Temps de lecture: 3 min

La Chambre a approuvé la mise en place d’une commission spéciale qui sera chargée d’examiner la gestion de la pandémie de coronavirus. Si les faits le justifient, cette commission pourrait à tout moment se muer en commission d’enquête, disposant alors des mêmes compétences qu’un juge d’instruction. Le cdH s’est opposé à la création de cette commission spéciale.

Interrogée sur La Première ce vendredi matin, la cheffe de groupe cdH à la Chambre Catherine Fonck explique pourquoi elle aurait préféré qu’il s’agisse d’une commission d’enquête : « Quand on est dans une situation aussi grave, avec près de 10.000 décès, avec une crise économique et sociale gravissime, je crois qu’on se doit de faire la clarté sans tabou, avec une transparence complète, et surtout de se donner tous les moyens d’une commission qui permet à la fois d’évaluer les choses, de tirer les leçons et, le cas échéant, de désigner des responsabilités sur le plan politique. Nous le devons à l’ensemble des citoyens et aussi aux soignants qui, à plusieurs reprises, ont dénoncé des manquements importants au niveau de la gestion de cette crise. »

Le fait que la présidence de cette future commission soit attribuée à l’Open Vld, le parti de la ministre de la Santé Maggie De Block, qui était au centre de la gestion de la crise est pour Catherine Fonck « interpellant, mais c’est la logique de la clé D’Hondt. »

À lire aussi Coronavirus: pour Catherine Fonck (CDH), «il y aura une commission d’enquête»

Pour la députée, « ce qui est important, c’est la manière avec laquelle le président ou la présidente de cette commission gérera les choses. Si on gère les choses comme ce que l’on vit depuis des mois en commission de la Santé de la Chambre, où on répète, semaine après semaine, les mêmes questions et malgré cela les ministres décident de ce qu’ils veulent bien répondre et ne donnent pas les documents que nous demandons pour faire la transparence, alors cela ne sert à rien. C’est pour cela que nous voulions une commission d’enquête : on ne peut pas refuser d’y venir, ni refuser de donner des documents. »

À lire aussi Bruxelles: vers une commission sur la gestion de la crise du coronavirus

« Parmi les nœuds qui posent question, il y a celui de la répartition des compétences. Il y a 9 ministres de la Santé, avec un jeu de ping-pong qui s’est accentué dans la gestion de cette crise. Deux tiers des citoyens belges appellent à ce qu’on supprime tous ces ministres de la Santé et qu’on refédéralise la Santé. On doit pouvoir clairement discuter de ce point de manière audacieuse et courageuse » a-t-elle déclaré.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

23 Commentaires

  • Posté par Dubois Raymond, vendredi 26 juin 2020, 14:26

    Il n'y pas assez de ministres de la santé - TOUS LES AMIS DE mes amis n'ont pas été recasés - Donc tout ira mieux quand nous aurons davantage de dirigeants "NON RESPONSABLES " TOUT IRA MIEUX demain grâce à vos impôts chers concitoyens .

  • Posté par Dubois Raymond, vendredi 26 juin 2020, 14:24

    Il n'y pas assez de ministres de la santé - TOUS LES AMIS DE mes amis n'ont pas été recasés - Donc tout ira mieux quand nous aurons davantage de dirigeants "NON RESPONSABLES " TOUT IRA MIEUX demain grâce à vos impôts chers concitoyens .

  • Posté par Surmont Willy, vendredi 26 juin 2020, 14:06

    Pas de ping pong possible s'il n'y a qu'un seul ministre pour toute notre population!

  • Posté par LAURENT Christian, vendredi 26 juin 2020, 12:57

    Je ne suis pas d'accord avec une refédéralisation de la santé! C'est le fédéral qui a le plus failli, heureusement que les régions étaient là pour rattraper le coup! Le problème est le découpage irrationnel des compétences, par petits morceaux. De plus, le fédéral a surtout agi en fonction des intérêts de la Flandre.

  • Posté par Lefebvre Michel, vendredi 26 juin 2020, 14:46

    "De plus, le fédéral a surtout agi en fonction des intérêts de la Flandre." un ou l'autre argument ou c'est gratuit ? "C'est le fédéral qui a le plus failli" les maisons de repos étaient-elles prêtes ?

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Nucléaire: la Vivaldi se réaligne sur les négociations avec Engie

Après le tumulte autour d’une possible majorité alternative visant à relancer toutes les centrales en Belgique, les partenaires Vivaldi – à commencer par le MR – se reconcentrent, au moins provisoirement, sur les négociations avec Engie pour le maintien de deux réacteurs : « L’objectif est de conclure avant le 31 décembre. »

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une