Accueil Opinions Chroniques

Sophie Wilmès, Novak Djokovic et Maggie De Block: les gagnants et les perdants de la semaine

Ils ont vu leur étoile briller ou pâlir ces derniers jours. Voici notre sélection des gagnants et des perdants de la semaine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 3 min

Les gagnants

Sophie Wilmès

Inconnue au bataillon de la politique belge il y a peu encore, notre Première ministre atteint désormais les sommets du Grand Baromètre publié par Le Soir et RTL-TVI, une sacrée référence, demandez plutôt aux Magnette, Di Rupo ou De Wever. Sophie Wilmès a pris une autre dimension avec la crise sanitaire. Mercredi, elle a passé un savon mémorable aux jeunes qui avaient fait la fête quelques jours plus tôt à Flagey. On a l’impression qu’elle y a gagné de nouveaux galons, c’est un vieux sage qui le dit.

Elio Di Rupo

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Visiteur, dimanche 28 juin 2020, 9:39

    Le problème de Donald Trump ce n est pas sa personnalité «  malade » qu heureusement beaucoup de personnes déplorent mais c est son idéologie qui est d enrichir les riches et d appauvrir les pauvres. Les hommes d affaires ne l apprécient pas sur le plan personnel t humain mais voter pour Trump c est la garantie de garder tous ses privilèges et de ne rien partager... c est là le gros problème ... il n y a plus d éthique ... le profit avant tout et malheureusement cela concerne beaucoup de monde ....

  • Posté par Cornet Philippe, vendredi 26 juin 2020, 17:33

    Di Ruppo n'est plus que le communicant de ses postures, il s'écoute parler afin de faire oublier, à ses chers auditeurs tremblants, qu'il a pris des décisions en faveur du déclin des droits sociaux des citoyens les plus fragiles. On en retiendra que c'est un obéissant aux couloirs du pouvoir, gauche-droite, gauche-droite. Déjà un petit petit petit monument rikiki à déboulonner avec une clef à molette de poche.

Aussi en Chroniques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs