Accueil Opinions Cartes blanches

Carte blanche: «Criminalisation de la migration et des migrants»

Ce vendredi, de lourdes peines ont été prononcées contre des migrants par le tribunal correctionnel de Bruxelles. Un collectif de citoyens d’horizons divers a souhaité dans une carte blanche réagir, pointant des décisions « pour l’exemple » dans des dossiers qui, s’ils témoignent bien de « tentatives de migrer vers l’Angleterre », ne démontrent en rien des « activités de passeurs ». « La justice n’a pas vocation à devenir le bras armé d’une politique dont les pratiques sont pour le moins douteuses », affirment les signataires

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 28 min

Il doit bien y avoir quelque part un endroit où la vie sera possible », me dit O.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

8 Commentaires

  • Posté par Monsieur Alain, mardi 7 juillet 2020, 18:36

    Une théorie du complot qui cimente un projet d'accueil fraternel ! Quelle manipulation dommageable à une cause ainsi bien mal servie. Le "pouvoir judiciaire" bouffe tant qu'il peut du politique dont il dénonce la main-mise sur ses compétences ainsi que l'absence de financement. Pourquoi dès lors s'alignerait-il sur lui ? Des acquittements, salués - ailleurs - par votre collectif, démontrent en outre le contraire de ce que vous dénoncez dans l'article. L'amalgame avilit son auteur, quand il vient de votre côté, il raidit l'esprit critique et discrédite votre cause.

  • Posté par NO JJ, dimanche 28 juin 2020, 19:52

    Le droit à chaque individu de se rendre où ou veut sur SA planète devrait être acquit.

  • Posté par Biot Philippe, jeudi 20 août 2020, 11:33

    On supprime la notion de visa? On supprime la notion de permis de séjour? On supprime la notion de permis de travail? Finalement, pourquoi ne pas offrir un passeport belge à toute personne arrivant en Belgique et le demandant? On pourrait les loger, leur donner le RMI ou RSA...... Dura lex sed lex.

  • Posté par Vincent Kersten, dimanche 28 juin 2020, 11:37

    A quoi servent les armes que nous fabriquons ? A quoi servent les investissements que font nos banques dans la guerre et l'armement ? A quoi servent nos politiques qui ont organisé des camps de concentration et de torture en Afrique du nord ? Pourquoi le pétrole est-il chez eux ? A quoi servent nos F16 ? A quoi cela a-t-il servi de supprimer nos cours d'histoire ? A quoi cela a-t-il servi de lobotomiser notre population ? Ce courrier des lecteurs est passionnant !

  • Posté par Biot Philippe, vendredi 26 juin 2020, 18:40

    Pour ceux qui ont demandé l'asile, ou qui l'ont obtenu, tous ces prolèmes sont réduits. En 2019, 27.742 personnes ont introduit une demande de protection internationale auprès de l'Office des étrangers (OE). Il y a environ 55 centres pour les accueillir. Les amateurs de statistiques peuvent aller sur le site du Commissariat Général aux Réfugiés et Apatrides. Une fois l'asile accordé, les CPAS entrent en jeu. Ca c'est la légalité. Certains contribuables pensent que c'est trop et je vois que d'autres citoyens veulent plus. C'est la vie.

Plus de commentaires

Aussi en Cartes blanches

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs