Glasgow: six blessés et plusieurs morts suite à une attaque au couteau, le suspect abattu par la police

Glasgow: six blessés et plusieurs morts suite à une attaque au couteau, le suspect abattu par la police
EPA

La police écossaise a indiqué avoir tiré sur un suspect lors d’une opération vendredi à Glasgow durant laquelle un agent a été blessé, des médias faisant état de trois morts sans qu’aucune confirmation officielle n’ait été apportée.

Un important dispositif des forces de l’ordre était déployé dans le centre-ville de Glasgow et plusieurs rues ont été bouclées, a constaté un journaliste de l’AFP. « L’incident est contenu et le public n’est pas en danger », a indiqué Steve Johnson, l’un des responsables de la police écossaise. « Je peux confirmer qu’un suspect, un homme, s’est fait tirer dessus par un policier armé », a-t-il ajouté, cité dans un tweet de la police écossaise. Selon lui, un policier intervenant sur place a été blessé et admis à l’hôpital. Le suspect a été tué par la police a annoncé la police écossaise sur Twitter.

« L’individu sur lequel la police a ouvert le feu est mort. Six autres personnes blessées sont à l’hôpital, dont un policier, qui se trouve dans un état critique mais stable », a déclaré sur Twitter un responsable de la police écossaise, Steve Johnson, alors que la BBC et Sky News ont fait état de trois morts.

La ministre de l’Intérieur Priti Patel a évoqué dans un tweet des informations « profondément alarmantes », sans davantage de précisions. La Première ministre écossaise Nicola Sturgeon a qualifié de « véritablement horribles » les informations provenant de Glasgow. Selon le compte Twitter de la fédération de la police écossaise, organisation qui représente les officiers, le policier blessé a été poignardé.

Moins d’une semaine après Reading

Un témoin cité par l’agence PA a fait état de quatre personnes emmenées par ambulance. Craig Milroy a indiqué avoir vu un homme « à terre, avec une personne à ses côtés : « Je ne sais pas si c’était une blessure par balle, une blessure par arme blanche ou ce que c’était ».

Un témoin, une femme prénommée Louise, a expliqué à la chaîne d’information Sky News avoir vu des gens en sang à terre, pris en charge. « J’ai vu des gens sortir en courant de l’hôtel, la police criant ‘mains en l’air, mains en l’air, sortez’». « Il y avait des voitures de police, des ambulances partout dans la rue qui a été bouclée. La police criait aux gens des autres bâtiments près de l’hôtel Park Inn de rester à l’intérieur ».

Ces faits interviennent moins d’une semaine après que trois hommes ont été mortellement poignardés samedi dernier à Reading, à l’ouest de Londres, faits dont la police antiterroriste a été saisie.

Pas de nature terroriste

La police écossaise a indiqué vendredi ne pas considérer l’attaque qui a fait six blessés dans un hôtel de Glasgow comme de nature terroriste.

« L’incident à West George Street à Glasgow n’est pas considéré comme du terrorisme. L’enquête continue », a indiqué la police sur son compte Twitter.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous