Elections municipales 2020: Le Havre, l’heure de vérité pour Édouard Philippe

Elections municipales 2020: Le Havre, l’heure de vérité pour Édouard Philippe
AFP

C’est « la » ville à suivre ce dimanche. Le Premier ministre Édouard Philippe (arrivé en tête du premier tour avec 43,6 %) y joue son sort. Il part favori. Mais le locataire de Matignon, talonné par un candidat communiste (Jean-Paul Lecoq, 35,8 % au premier tour), n’est pas à l’abri de la chute. S’il devait échouer, il pourrait difficilement rester à Matignon, alors que le Président est à la recherche d’un nouveau souffle pour finir son quinquennat. Mais s’il regagne la ville dont il a été le maire, il trouverait non seulement un point de chute pour une nouvelle vie, mais il pourrait aussi s’y tailler un costume plus large que celui qu’il a endossé jusqu’ici.

Plus apprécié des Français qu’Emmanuel Macron, sa gestion de la crise sanitaire lui a valu un regain de popularité. Assez pour disputer le leadership du pays à l’actuel président ? Jusqu’ici, il a toujours protesté de sa loyauté infaillible. Mais à côté de Xavier Bertrand, Valérie Pécresse ou François Baroin (tous ces noms que l’on cite pour une éventuelle candidature à la présidentielle de 2022) il pourrait aussi revendiquer le leadership de la droite, d’autant qu’issu de ses rangs, il s’est bien gardé de ne jamais adhérer au parti LREM.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous