Accueil Économie Emploi

Brussels Airlines: l’accord social est sur les rails

Liquider un emploi pour en sauver trois reste le principe des plans de restructuration et de réorganisation de la compagnie aérienne approuvés ce vendredi.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 3 min

Depuis le début, c’est le même grand écart selon le point de vue : la direction de Brussels Airlines va liquider un quart de ses effectifs et, en même temps, sauver le travail des trois quarts des 4.200 personnes qui resteront. L’accord social qui a été approuvé par les syndicats en conseil d’entreprise ce vendredi matin est doublé de la fin officielle de la première phase de la loi Renault sur les licenciements de masse. Place, officiellement, aux 30 jours réservés à la négociation des conditions de départ de ceux qui partiront… qui viennent donc d’être entérinées. Et, parallèlement, le début de la semaine qui vient va permettre aux syndicats de consulter leurs bases pour savoir si elles approuvent les nouvelles conditions de travail pour ceux qui resteront.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Emploi

Etudes: prendre des risques et accepter l’incertitude

S’orienter vers des études supérieures ou se réorienter en cours de cursus académique, voire après être entré dans la vie active depuis plusieurs années, c’est poser un choix en explorant ce qui existe et ce que l’on sait de soi-même, puis trancher.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs