Accueil Monde Union européenne

Racisme: «On ne peut pas importer le débat américain en Europe»

Didier Reynders, commissaire européen à la Justice, veut outiller les victimes d’actes racistes et xénophobes des outils pour faire valoir leurs droits. Peut-être hors des commissariats.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 4 min

Les chiffres qu’ont communiqués les services de Didier Reynders, commissaire européen à la Justice, mercredi, pour appuyer sa stratégie sur le droit des victimes de crimes dans l’UE ont de quoi interpeller.

En 2018, 64 % de victimes noires de violence raciste et 63 % de victimes d’attaques physiques à caractère raciste de la part d’officiers de police ont renoncé à porter plainte. Une moitié estimait que cela ne changerait rien, alors que l’autre moitié ne faisait tout simplement pas confiance à la police.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

7 Commentaires

  • Posté par LIENARD NORBERT, dimanche 28 juin 2020, 18:52

    Ils tous, tout importé en Belgique ou en Europe mais bon sang ne venez plus c est bon là

  • Posté par LAURENT Christian, lundi 29 juin 2020, 23:39

    LIENARD NORBERT Je ne comprends rien à votre phrase! Que voulez-vous dire???

  • Posté par mordant Bruno, dimanche 28 juin 2020, 13:55

    Tout fait daccord pour ne pas importer les problèmes des États-Unis. Les situations sont différentes J'ai regardé il y a quelques jours un reportage sur le label STAX sur Arte , donc pour être clair, le sujet c'est la musique. C'est assez édifiant de voir des musiciens noirs toujours en vie, expliquer la ségrégation aux USA. Qu'ils devaient changer de trottoir si ils croisaient un blanc, qu'ils ne pouvaient pas rentrer dans un hôtel, même si ils y etaient invités pour affaires par un producteur.... Ils expliquent également avoir apprécié leur tournée en Europe entre autre parce qu'ils y étaient considérés juste comme des musiciens et pas des noirs. Donc il ne faut pas nier les problèmes de racisme en Europe, mais ça ne sert à rien de se comparer aux États-Unis, on n'a pas la même histoire, ni la même culture.

  • Posté par Naeije Robert, dimanche 28 juin 2020, 19:00

    Donc les Etats-unis sont racistes et l’Europe pas? Vous delirez...

  • Posté par De Ronde Michel, dimanche 28 juin 2020, 12:11

    Combien de ces plaintes sont fondées ? Difficile par essence d'évaluer parmi les plaintes non déposées le nombre de celles qui sont fondées. En revanche, parmi les plaintes déposées et jugées, il doit être facile de dénombrer les plaintes qui sont fondées.

Plus de commentaires

Aussi en Union Européenne

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs