Rutten (VLD): «La N-VA nous a proposé de gouverner avec le Vlaams Belang»

Rutten (VLD): «La N-VA nous a proposé de gouverner avec le Vlaams Belang»
Le Soir

Lors de la formation du gouvernement flamand l’année dernière, la N-VA a explicitement demandé à l’Open VLD et au CD&V de rejoindre un gouvernement avec le Vlaams Belang. C’est ce qu’explique Gwendolyn Rutten, ancienne présidente de l’Open VLD, dans « De Afspraak », sur Canvas.

Le président de la N-VA, Bart De Wever, a pris la tête afin de former le nouveau gouvernement flamand, suite aux élections du 26 mai. Il a notamment eu des entretiens avec le Vlaams Belang. À l’époque, Gwendolyn Rutten était encore présidente des libéraux flamands.

Richement récompensés

Ce vendredi, elle confirme sur Canvas que la N-VA a proposé à son parti Open VLD, mais également au CD&V de gouverner avec le Vlaams Belang.

« Lors de la formation du gouvernement flamand, il y a un an, nous étions au milieu de discussions et la NV-A nous a dit : « S’il vous plaît, rejoignez un gouvernement de la N-VA-Vlaams Belang, nous allons vous récompenser richement, mais nous voulons que le Vlaams Belang soit à bord ». Tant l’Open VLD que le CD&V n’ont pas répondu à l’invitation. Sur le plateau de Canvas, Gwendolyn Rutten explique qu’elle ne comprend pas pourquoi la N-VA est allée aussi loin. « Avec cela, vous légitimez le Vlaams Belang ».

Dans cet épisode, elle voit une explication de la difficulté à former un gouvernement au niveau fédéral avec la N-VA et les socialistes francophones du PS. « Si en Belgique francophone, il y a déjà des difficultés avec la N-VA, il est totalement impossible de parler au Vlaams Belang. Si, en tant que grand parti, vous dites que vous pouvez gouverner ensemble, alors cela alimente la méfiance », contine-t-elle.

Formation fédérale

Concernant la formation d’un gouvernement fédéral, Gwendolyn Rutten jette un regard critique sur l’attitude de la N-VA. « La formation d’un gouvernement et une certaine réforme de l’État nécessitent une préparation et un investissement dans les relations de l’autre côté de la frontière linguistique ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous