Négociations fédérales: «Je ne vois pas de solution», explique Rudy Demotte (PS)

Négociations fédérales: «Je ne vois pas de solution», explique Rudy Demotte (PS)

Rudy Demotte (PS) ne voit plus de solution pour la formation fédérale. « À moins de nouvelles élections », dit-il dans une interview accordée à De zondag.

Demotte doute fortement des chances de succès d’un gouvernement majoritaire sans le PS. « Je ne vois aucune ligne dans cette direction. Mais si cela devait réussir, nous jouerons notre rôle dans l’opposition. Cela signifierait que le sp.a se séparerait du PS. Je n’y crois pas. Paul Magnette et Conner Rousseau partagent la même vision de la société. De plus, ce gouvernement n’inclurait guère les francophones. Seul le MR. Et peut-être le CDH. Bien que je n’entende pas grand-chose de ce côté-là. Ce serait une sacrée minorité francophone », dit Demotte.

« Le puzzle est difficile. (…) Les positions sont tellement opposées. Un gouvernement minoritaire était une solution. Nous avions mis cette proposition sur la table. Mais alors les libéraux disent non. Et le CD&V ne veut pas se passer de la N-VA. Non, je ne vois pas de solution ».

Les masques

Demotte revient également dans l’interview sur le stock stratégique de masques buccaux, qui n’a pas été remplacé par la ministre Maggie De Block (Open Vld) lorsque la date d’expiration a été dépassée. « J’aurais suivi un chemin différent », dit Demotte. « Si vous détruisez ce stock, vous devez être sûr de le remplacer. Mais je ne parlerai pas d’une erreur fatale. Je ne vais pas non plus dire que Mme De Block est la seule coupable. Ce ne serait pas une analyse juste ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous