Accueil Monde États-Unis

La fuite en avant de l’administration Trump face au coronavirus

Cinq mois après l’apparition du coronavirus sur les côtes américaines, à partir de Seattle et New York, l’explosion tardive de nouveaux pôles de contamination expose l’ampleur du ratage.

Article réservé aux abonnés
Correspondant aux Etats-Unis Temps de lecture: 4 min

Des milliers de cas positifs en Floride, au Texas, en Arizona et une bonne dizaine d’autres Etats américains, essentiellement du sud, dont les capacités hospitalières parviennent à saturation. Des shérifs rebelles de l’Etat de Washington (nord-ouest) défiant l’obligation de porter un masque énoncée par le gouvernement démocrate de Jay Inslee et beuglant, au porte-voix, à leurs administrés de « ne pas se comporter comme des moutons ». Des volontaires de la campagne Trump retirant des milliers de panneaux « Ne vous asseyez pas ici, s’il vous plaît » dans le stade de Tulsa, en Oklahoma, où Trump devait s’exprimer le 20 juin, au mépris des consignes de distanciation sociale édictées par les services de santé de la ville.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

10 Commentaires

  • Posté par Deswaene Bruno, mardi 30 juin 2020, 16:45

    « L’hydroxychloroquine, un anti-malarien aux effets potentiellement dévastateurs pour la santé » !!! Il faut arrêter de lire le Lancet !!

  • Posté par Henneaux Claudy, lundi 29 juin 2020, 8:30

    Dans l'article ci-dessus il est mentionné que Trump suggéra à ses compatriotes d'ingérer du désinfectant pour se nettoyer les poumons. C'est travestir la réalité puisque c'est en fait une question qu'il a posée en conférence de presse au responsable de lutte contre la pandémie aux États-Unis. Ce n'est donc pas en soi une suggestion à la population. Il faudrait aussi que les journalistes cessent d'apporter de l'eau au moulin de Trump au sujet des fake news.

  • Posté par Hubert Wynands, lundi 29 juin 2020, 8:11

    Un incompétent pour la fonction, élu par des red neck qui malheureusement sont nombreux.

  • Posté par Delbauve jean-bernard, dimanche 28 juin 2020, 23:32

    Le problème ce n'est pas Trump, ce sont les personnes qui l'ont élu et qui le soutiennent. Cette Amérique profonde, blanche et peu scolarisée que l'on avait oubliée et qui a mis un individu inculte à la tête d'un pays qui va sur son déclin.

  • Posté par Bauduin Dominique, dimanche 28 juin 2020, 23:23

    Encore un article "beaucoup trop" contre Trump pour être crédible... Je ne suis pas pour Trump, mais je trouve cet article plus politique que scientifique. Il n'apporte rien de neuf à ce dossier.

Plus de commentaires

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs