Municipales en France: Aubry l’emporte sur le fil à Lille, Philippe réélu au Havre, Hidalgo reconduite à Paris (vidéos)

Les élections municipales en France ont été marquées dimanche par une vague écologiste dans plusieurs grandes villes, où le parti présidentiel a enregistré de nombreuses défaites malgré le succès du Premier ministre Edouard Philippe.

Abstention record

L’abstention a atteint un niveau historique: près de 60% des électeurs ont boudé ce deuxième tour organisé plus de trois mois et demi après le premier, coronavirus oblige.

Ce second tour a été organisé avec des précautions sanitaires exceptionnelles dues à l’épidémie de Covid-19 : port du masque obligatoire dans les bureaux de vote, gel hydroalcoolique et priorité aux personnes vulnérables pour voter.

227 voix d’écarts à Lille

Martine Aubry et le candidat écologiste Stéphane Baly (EELV) sont au coude à coude à Lille. La candidate socialiste sortante revendique la victoire.

L’édile de 69 ans, qui brigue un 4e mandat, avait annoncé fin mai qu’il n’y aurait pas d’accord avec les écologistes, ses alliés dans l’actuelle mandature.

Ça passe pour Edouad Philippe au Havre

Le Premier ministre Edouard Philippe a remporté dimanche les élections municipales au Havre avec 58,83 % des voix face au député PCF Jean-Paul Lecoq.

Le taux d’abstention a été de 58 % dans cette ville portuaire qui avait basculé à droite en 1995 après trois décennies de maire PCF.

Les conseillers municipaux, élus pour six ans, se réuniront ensuite du vendredi 3 au dimanche 5 juillet pour élire les maires et leurs adjoints.

Edouard Philippe
Edouard Philippe - Photo News

Paris à Hidalgo

La maire PS Anne Hidalgo a remporté dimanche les élections municipales à Paris, en obtenant entre 49,3 et 50,2 % des voix au second tour, selon deux instituts de sondage.

Mme Hidalgo a devancé la candidate LR Rachida Dati (entre 32 et 32,7 %) et celle de LREM Agnès Buzyn (entre 13,7 et 16 % des voix), selon Harris Interactive et Ipsos-Sopra Steria.

Surprise à Bordeaux

L’écologiste Pierre Hurmic devance d’une courte tête le maire sortant LR Nicolas Florian, soutenu par LREM, lors des municipales dimanche à Bordeaux, selon deux estimations.

L’écologiste Pierre Hurmic est le nouveau maire de Bordeaux
L’écologiste Pierre Hurmic est le nouveau maire de Bordeaux - AFP

Après 73 ans d’élections de maires de droite dès le premier tour, l’écologiste, soutenu notamment par le PS et le PCF, s’impose avec entre 45,6 et 46,8 % devant Florian (43,2-44,6 %), considéré comme Macron-compatible, selon Harris Interactive et Ipsos-Sopra Steria. En troisième position, Philippe Poutou (NPA) recueille un peu moins de 10 % des voix.

Victoire de la gauche à Marseille

Michèle Rubirola, à la tête d’une coalition de gauche, est arrivée largement en tête à Marseille lors du second tour des municipales, devant la candidate LR Martine Vassal, selon deux estimations des instituts de sondages.

Michèle Rubirola
Michèle Rubirola - Photo News

Le scrutin a été marqué malgré l’enjeu par une abstention record autour de 65 %, selon les deux instituts, soit moins d’un électeur sur trois qui s’est déplacé pour voter.

François Bayrou reconduit à Pau

Le président du MoDem François Bayrou a été réélu maire de Pau en l’emportant dimanche au second tour des élections municipales, selon une estimation.

Selon Ifop Fiducial pour M6 et Sud Radio, M. Bayrou a été réélu avec 55,5 % des voix face à Jérôme Marbot (PS, 44,5 %).

François Bayrou
François Bayrou - AFP

Aliot élu à Perpignan

Le candidat du Rassemblement national Louis Aliot l’emporte à Perpignan avec 53,1 à 54 % des voix, face au maire sortant Jean-Marc Pujol (LR), selon les estimations de trois instituts de sondages.

Louis Aliot recueille 54 % des voix selon Ifop Fiducial pour M6 et Sud Radio, 53,3 % des voix selon Elabe Berger-Levrault pour BFMTV et Le Parisien, et 53,1 % des voix selon Harris Interactive Epoka pour TFI-LCI et RTL.

Macron sans masque

Le président Emmanuel Macron a voté vers midi au Touquet avant de s’offrir un bain de foule, sans masque.

Photo News

Emmanuel Macron a « marqué sa préoccupation pour le faible taux de participation aux élections municipales », qui n’est « pas une très bonne nouvelle », a indiqué l’Elysée à l’AFP, alors que l’abstention s’est élevée à environ 60 % au second tour dimanche.

Le chef de l’État a par ailleurs appelé son Premier ministre Edouard Philippe pour le féliciter de sa « belle victoire » au Havre et prévoit de le voir « un petit moment en tête-à-tête » lundi matin, avant leur réunion avec les membres de la Convention citoyenne pour le climat, a précisé l’Elysée. L’organisation de cette convention sera la « réponse à la vague verte » enregistrée dimanche, selon la présidence.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous