Accueil Culture Musiques

Benjamin Biolay Grand Prix

Universal. Le 8 décembre à la Madeleine et le 9 décembre au Cirque royal.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 1 min

Neuvième album en vingt ans, ce Grand Prix aux illustrations vintage et cinéma, (avec une affiche pour chaque chanson signée de quatre grands noms) nous restitue un Biolay survolté, pêchu à souhait, qui nous souffle ses fulgurances amoureuses, avec des phrases chocs comme T’es belle comme une voiture volée. Toujours aussi sensuelle, plus rythmée que jamais sans doute, la musique de Benjamin est une bouffée d’air salutaire, un véritable moment de fraîcheur et de fièvre romantique.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs