Accueil Monde

Après le Super Tuesday, Kasich est devenu l’homme-clé des Républicains

Avec désormais 621 délégués, Trump a fait la moitié du chemin pour l’investiture américaine. Mais a toujours deux adversaires sur sa route.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Alors que tout le monde pensait que Trump n’avait plus rien à craindre, on a pu assister à un renversement de situation ce mardi 15 mars. Même si le milliardaire a pu gagner 4 des 5 États en jeu et ce, en volant au nez et à la barbe de Marco Rubio sa Floride natale, il a du laissé l’Ohio à John Kasich. Un État important puisqu’il octroyait la totalité de ses 66 candidats à l’unique vainqueur. Une défaite qui prive donc Trump de s’approcher de plus près du nombre de délégués (1.237) dont il a besoin.

En effet, si un candidat n’obtient pas le nombre de délégués requis, le parti peut choisir la personne qu’il désire, parmi les candidats encore en lice, - Donald Trump, donc, mais aussi Ted Cruz ou encore John Kasich -, pour le représenter.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Monde

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs