Le tournoi de Wimbledon ne sera plus couvert par une assurance pandémie l’année prochaine

Photonews
Photonews

Le tournoi de tennis de Wimbledon, qui aurait dû commencer lundi mais a été annulé en raison du coronavirus, ne pourra plus compter sur l’assurance contre la pandémie l’année prochaine, a confié l’organisateur du tournoi, Richard Lewis, au Telegraph. Cette assurance a permis de limiter les conséquences financières du report de cette année.

Le tournoi du Grand Chelem organisé à Londres ne sera pas affecté financièrement par le report de cette année en raison de la pandémie de coronavirus. L’organisation a payé une prime d’assurance annuelle pendant dix-sept ans pour couvrir les conséquences financières d’une pandémie.

Toutefois, la même procédure ne sera plus possible l’année prochaine. « Dans la situation actuelle, il est impossible de souscrire une telle assurance pendant une année supplémentaire », a expliqué Lewis.

Le circuit international de tennis est à l’arrêt jusqu’à la fin du mois de juillet en raison de la crise du Covid-19. L’US Open, programmé du 31 août au 13 septembre, sera désormais le premier tournoi du Grand Chelem, bien qu’à huis clos. Roland-Garros commencera deux semaines plus tard. Ces deux tournois n’étaient pas couverts par une telle assurance. L’Open d’Australie a eu lieu avant l’apparition de la pandémie.

 
 
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous