Affaire des emplois fictifs: François Fillon condamné à 5 ans de prison

Affaire des emplois fictifs: François Fillon condamné à 5 ans de prison

L’ancien Premier ministre français François Fillon et son épouse Penelope ont été reconnus coupables lundi à Paris dans l’affaire des soupçons d’emplois fictifs qui avait empoisonné la campagne présidentielle du candidat de la droite en 2017.

Le tribunal correctionnel a décidé de rendre son jugement en début d’après-midi, après avoir tacitement rejeté les demandes de réouverture des débats présentées par la défense pour faire la lumière sur d’éventuelles « pressions » pendant l’enquête.

Les enfants des époux Fillon sont également concernés par cette affaire. « Concernant les travaux effectués par Marie et Charles Fillon en tant qu’assistants parlementaires, les prévenus seront relaxés pour l’année 2005. Mais seront déclarés coupables pour les années 2006 et 2007 ». François Fillon aurait « sciemment employé ses enfants (…) alors qu’il savait qu’ils étaient occupés », et avec « le même mécanisme » qu’avec sa femme, rapporte le Figaro.

L’ex-Premier ministre français a été condamné à cinq ans de prison, dont deux ferme. Le tribunal correctionnel, qui n’a pas prononcé de mandat de dépôt, a assorti cette condamnation d’une amende de 375.000 euros et d’une peine d’inéligibilité de dix ans. Son épouse a été condamnée à trois ans de prison avec sursis et 375.000 euros d’amende et à deux ans d’inéligibilité.

Les époux Fillon et leur co-prévenu Marc Joulaud, l’ancien suppléant de François Fillon dans la Sarthe, ont été en outre condamnés à rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée nationale.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous