Accueil Opinions Débats et idées

Après les municipales en France, la gauche passe-t-elle du «rouge» au «vert»?

Les municipales françaises ont confirmé une tendance en Europe : l’écologie politique met à mal la social-démocratie à bâbord. Comment expliquer ce glissement ?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Des maires écologistes à Lyon, Bordeaux, Strasbourg et Poitiers notamment, un succès encore à convertir à Marseille et, au-delà, des percées électorales – en solo ou en coalition – remarquées dans différents coins de l’Hexagone. À n’en point douter, les élections municipales en France, dont c’était ce dimanche le second tour, ont accouché, dans un paysage général marqué par l’abstention, d’un succès des écologistes (Europe Écologie Les Verts).

Si ce dernier n’est pas véritablement contesté, la portée à lui donner fait davantage débat. C’est que certains y distinguent une bascule fondamentale : l’inversion du rapport de forces qui a présidé – en quarante ans d’une histoire concurrente mais aussi convergente – aux relations, au sein de la gauche, entre socialistes et écologistes. À l’avantage des premiers jusqu’ici, il serait en train de se retourner au profit des seconds : en France dès aujourd’hui et peut-être demain, plus franchement ailleurs en Europe.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

5 Commentaires

  • Posté par Medina Lockhart Marcos, mercredi 1 juillet 2020, 20:30

    La question est mal posee, il n'y a pas de lutte entre la gauche et les verts, parce que toute la gauche s'est rendue aux theses ecologiques, et ce depuis une bonne decennie. Certes, toute la gauche ne l'a pas forcement bien integree dans son corpus ideologique, notamment celle liee au monde syndical, mais l'evidence est la pour tous, point de climato-sceptiques comme a droite.Et certains son meme plus Verts que les Verts, comme la France Inoumise par exemple, dont la reflexion est tres coherente sur le sujet.

  • Posté par Douchie Yvan, mardi 30 juin 2020, 18:50

    Il y a 47M d'électeurs potentiels en France, 40% se sont déplacés soit 18,8M ,si on considère que "les verts " réalisent un score global similaire aux européennes soit 13% cela nous donne 2,45M de votes en leur faveur ....... et cela serait un tsunami, une vague verte ??? bel exercice de démocratie ou 2,45M de français vont donner le ton à 62M d'habitants exercice évidemment simpliste ......

  • Posté par Dubois Raymond, mardi 30 juin 2020, 17:40

    J'ai lu dans un article " une PASTEQUE ,,,??? - VERT dehors et ROUGE à l'intérieur " Inquiétant quand on voit l'évolution de certains pays opposés à la CONCERTATION ET AU RESPECT DES DROITS HUMAINS . J'aimerais que les ECOLOS - les VERTS détaillent leur programme afin de connaître leurs objectifs futurs ???? TOUS pareils ??? TOUS D'accord ??? SINON SANCTIONS ... Nos parents ont goûté à ce genre de promesse .

  • Posté par Haegelsteen Philippe, mardi 30 juin 2020, 15:15

    Après l'ère des figues de Mussolini voici celle des pastèques.

  • Posté par Biot Philippe, mardi 30 juin 2020, 14:45

    Avant chacun faisait sa popote de son côté. Ce dimanche, toutes les municipalités gagnées l'ont été grâce à l'union PS/EELV. t Divers gauches. C'est purement mathématique. Poussé par l'écologie.

Aussi en Débats et idées

Nouveau mot de l’année 2021: à vous de voter!

Le jury a arrêté une liste de mots à partir des très nombreuses propositions qui lui avaient été soumises. Il reste à désigner celui d’entre eux qui remportera le titre de nouveau mot de l’année 2021. Les votes sont ouverts jusqu’au 21 décembre minuit.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs